OTTAWA — L’homme d’affaires bien connu au Canada anglais, Kevin O’Leary, dit avoir formé une équipe de conseillers pour déterminer s’il devrait briguer la direction du Parti conservateur du Canada (PCC) et désire également sonder l’avis des Canadiens.

L’entrepreneur et vedette de téléréalité a dévoilé son équipe vendredi en plus de lancer un site internet pour mesurer ses appuis auprès de la population canadienne.

L’ex-premier ministre ontarien Mike Harris, l’ancienne sénatrice conservatrice Marjory LeBreton et un membre actuel du caucus conservateur à la Chambre des communes, Guy Lauzon, conseillent notamment M. O’Leary. Ce comité exploratoire est dirigé par Mike Coates, qui a oeuvré à la préparation de l’ancien premier ministre canadien Stephen Harper à des débats électoraux en plus d’être le vice-président d’une firme de relations publiques.

Dans une vidéo mise en ligne sur sa page Facebook, M. O’Leary brandit entre autres une spatule et affirme qu’il faudra «nettoyer toute cette merde à Ottawa» en 2019.

L’homme d’affaires dit qu’il doit déterminer s’il est en mesure d’accomplir cet objectif et déterminer les moyens afin d’y parvenir.

«Le temps est venu pour un changement dans ce pays», affirme-t-il.

Le comité mis en place par M. O’Leary tiendra des consultations au cours des prochaines semaines et devrait soumettre ses conclusions à l’entrepreneur dès le début de 2017.

M. O’Leary est surtout connu pour sa participation à l’émission de télévision «Dragon’s Den» diffusée à CBC en plus d’avoir été commentateur aux réseaux CTV et BNN au cours des derniers mois.

«Dans le cadre des annonces effectuées par M. O’Leary (…) celui-ci ne contribuera plus à BNN ou CTV», a affirmé un porte-parole de Bell Media, par courriel.

L’homme d’affaires songe à se lancer dans la course à la direction du PCC depuis un peu plus d’un an.

Jusqu’à présent, 14 candidats briguent la direction de la formation politique et les intéressés ont jusqu’au 24 février pour se manifester. Les résultats seront connus au mois de mai.

Même s’il ne s’est pas encore officiellement lancé dans la course, M. O’Leary a été la cible de critiques de la part des candidats à la succession de Stephen Harper.

Les députés Michael Chong et Erin O’Toole ont dénoncé un reportage selon lequel M. O’Leary aurait dit à une station de radio d’Ottawa que les Canadiens étaient reconnus comme des gardiens de la paix plutôt que des guerriers, ajoutant «qu’il n’y avait pas de quoi être fier d’être un guerrier».

Sur les réseaux sociaux, l’homme d’affaires avait par la suite indiqué que les Canadiens faisaient bonne figure dans les deux rôles.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!