Archives TC Media

MONTRÉAL — L’onde de tempête qui a sévit dans l’Est-du-Québec vendredi a entraîné la fermeture de plusieurs routes et même l’évacuation préventive de résidences en bordure du fleuve Saint-Laurent, menacées par un déferlement de puissantes vagues. La tempête était toutefois en train de se calmer au cours de la soirée.

Selon le météorologue d’Environnement Canada, Maxime Desharnais, la tempête se dirige vers le Labrador et devait donc quitter le Québec en milieu de soirée. Les vents devaient alors commencer à faiblir et les services météorologiques ne s’attendaient pas à des chutes de neige additionnelles.

Plusieurs routes ont été fermées, dès vendredi matin, dans l’Est-du-Québec, en raison des conditions climatiques difficiles, notamment des pans entiers de la route 138 sur la Côte-Nord et la route 132 en Gaspésie, en raison aussi d’inondations sur les voies routières.

En milieu de soirée, vendredi, la quasi-totalité des routes étaient rouvertes, mais pas la portion de la route 132 entre Tourelle et Sainte-Anne des Monts.

Tous les avertissements de tempête hivernale ou d’onde de tempête — ce qui implique des risques d’inondation — avaient été levés en soirée. Des avertissements de vents violents demeuraient toutefois en vigueur pour Natashquan et Chevery.

Selon Environnement Canada, Sept-Iles est la ville québécoise qui a reçu le plus de neige vendredi, avec des accumulations de 44 centimètres. La ville était suivie de près par Gaspé, qui a reçu entre 35 et 40 centimètres de neige au cours de la journée.

Vendredi, 25 à 30 résidences ont été évacuées de façon préventive dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, en raison de fortes et hautes vagues, a rapporté Jacques Bélanger, directeur régional pour la sécurité civile pour ces secteurs. Elles se trouvent notamment à Rimouski, à Saint-Ulric et à Cap-Chat. Des routes municipales ont aussi été fermées à ces endroits, rapporte-t-il, ainsi qu’à Petit-Matane, Percé, Gaspé et Chandler.

«Ce ne sont pas de grands secteurs, c’est plus une ou deux résidences par endroit», dit-il. Par exemple, deux résidences ont été évacuées à Saint-Ulric.

La ville de Sept-Îles, sur la Côte-Nord, indiquait aussi sur son site internet avoir procédé à des évacuations vendredi pour la sécurité de ses citoyens. Des résidences ont été endommagées par les grandes marées.

Quatre lignes du service de traversier ont été interrompues vendredi et l’étaient toujours en soirée: il s’agit des traversiers reliant l’Île d’Entrée et Cap-aux-Meules, tout comme ceux effectuant la liaison entre L’Isle-aux-Grues et Montmagny, entre Matane et Baie-Comeau et entre Matane et Godbout.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!