QUÉBEC — Le directeur de la sécurité civile et incendie pour les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine fait pratiquement état d’un retour à la normale au lendemain de la tempête qui a fait déferler de puissantes vagues sur l’est du Québec.

Jacques Bélanger affirme que les routes municipales envahies par l’eau et la glace en raison de la fragilité de banquise ont été pour la plupart rouvertes. Il ne constate que de légers dommages provoqués par l’érosion.

Les gens évacués de manière préventive ont également pu regagner leur domicile, tandis que seuls des chalets ont été ravagés par les marées hautes.

Certaines résidences ont toutefois subi quelques bris ou inondations au sous-sol, précise M. Bélanger, alors qu’un constat plus précis des dommages s’amorcera sous peu.

Sur la Côte-Nord, toutefois, quatre résidences principales ont été «fortement abîmées» ou même «démolies», a-t-il signalé, en entrevue avec La Presse canadienne.

Le ministère de la Sécurité publique a déclaré samedi qu’il rendrait les sinistrés de la tempête admissibles à son programme d’aide financière.

Le ministère a fait l’annonce de son arrêté par communiqué, précisant qu’il concerne 18 municipalités de la Côte-Nord, du Bas-Saint-Laurent et de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Cette aide financière aux sinistrés en est une de «dernier recours», indique le communiqué. Elle s’applique donc aux dommages occasionnés par les grandes marées que les assurances ne couvriront pas. Les municipalités pourront également la réclamer pour les dépenses réalisées dans le cadre de leur intervention, tant sur le plan de la prévention que des réparations.

Voici la liste de municipalités concernées:

— Cap-Chat
— Chandler
— Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent
— Gaspé
— Havre-Saint-Pierre
— Marsoui
— Matane
— Mont-Saint-Pierre
— Natashquan
— Percé
— Port-Cartier
— Rimouski
— Rivière-au-Tonnerre
— Saint-Maxime-du-Mont-Louis
— Saint-Ulric
— Sainte-Anne-des-Monts
— Sainte-Luce
— Sept-Îles

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!