CORNWALL, Ont. — La Gendarmerie royale du Canada fait de plus en plus appel à la surveillance des citoyens pour procéder à des arrestations concernant la contrebande de tabac en provenance de la réserve autochtone d’Akwesasne, près de Cornwall, en Ontario.

La GRC a demandé aux membres de la communauté autochtone d’être à l’affut et de communiquer tout geste suspect aux autorités.

Selon le gendarme Jean Juneau, du détachement de Cornwall, cette collaboration de la population autochtone permet de mettre fin à plusieurs activités criminelles dans la région.

La GRC de Cornwall travaille par ailleurs étroitement avec le détachement de Valleyfield, au Québec.

Selon M. Juneau, les contrebandiers, souvent des jeunes qui veulent faire un coup d’argent, pensent que le risque est peu élevé. Toutefois, rappelle-t-il, la surveillance est constante et donne de plus en plus de résultats positifs.

Le 20 décembre dernier, notamment, un grand fourgon a été intercepté par les policiers, transportant plus de 3 tonnes de tabac de contrebande.

Les trois accusés, des Québécois, ont été libérés sur engagement et comparaîtront à la Cour provinciale de Cornwall le 31 janvier. Ils sont passibles de peines de prison et d’amendes dépassant le million de dollars.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!