WOLFVILLE, N.-É. — Les entreprises canadiennes en Atlantique qui souhaitent embaucher des étudiants internationaux et des travailleurs qualifiés recevront bientôt de l’aide gouvernementale.

Au terme de leur deuxième rencontre sur la Stratégie de croissance pour l’Atlantique, vendredi, les premiers ministres des provinces de l’Atlantique et plusieurs ministres fédéraux ont annoncé une étape importante d’un projet pilote sur l’immigration.

Le ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen, a déclaré que les provinces commenceront maintenant à désigner les employeurs qui veulent embaucher des immigrants qualifiés.

Les immigrants qui arrivent dans la région auront une offre d’emploi et un plan personalisé pour s’installer avec leurs familles.

«L’idée est de profiter de la position unique des employeurs pour aider les immigrants et leurs familles à mieux s’intégrer dans leurs nouvelles collectivités au Canada atlantique et pour qu’ils demeurent ici à long terme afin qu’ils puissent contribuer à la croissance économique de la région», a expliqué le ministre Hussen lors de la réunion, vendredi, qui se tenait à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.

Selon le plan, dont une partie a été annoncée en juillet dernier, le gouvernement acceptera jusqu’à 2000 demandes d’immigration cette année, puis un nombre grandissant dans les années suivantes selon la réussite du programme.

Le projet pilote vise à s’assurer que les nouveaux arrivants restent dans la région au lieu de rejoindre le flux d’émigration vers d’autres régions du pays.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a déclaré que sa province reconnaît la nécessité de tirer profit des 20 000 jeunes qui choisissent sa province pour l’enseignement postsecondaire.

«Environ sept à huit mille d’entre eux viennent de d’autres pays, selon M. McNeil. Nous allons travailler de façon agressive avec nos universités pour augmenter davantage ce nombre et leur offrir une avenue pour demeurer dans notre province afin de créer des emplois et des occasions», a-t-il ajouté.

Les premiers ministres provinciaux et les ministres fédéraux sont également parvenus à une entente de principe de 20 millions $ quant à une stratégie de croissance pour le commerce et l’investissement dans l’Atlantique, dont le but est de doubler le nombre d’entreprises exportatrices dans la région, d’ici 2025.

Ils ont également annoncé l’expansion du Service de croissance accélérée du gouvernement fédéral dans la région — un service qui fournit un soutien financier et des conseils aux entreprises.

Le plan en immigration n’est qu’un des cinq piliers de la Stratégie de croissance pour l’Atlantique. Les autres aspects portent sur l’innovation, la croissance propre et le changement climatique, le commerce et l’investissement, ainsi que l’infrastructure.

Les ministres fédéraux et les premiers ministres de l’Atlantique ont également annoncé que l’actuel président de High Liner Foods, Henry Demone, présidera le nouveau Groupe consultatif sur la croissance de l’Atlantique.

Note aux lecteurs: Au dernier para: bien lire que Harry Demone est l’actuel président de High Liner Foods; dans la version précédente nous écrivions qu’il en était l’ancien président.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!