Archives Métro

MONTRÉAL — Depuis le 30 novembre dernier, plus de 300 personnes ont été arrêtées pour conduite avec les facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool dans le cadre de l’opération VACCIN, soit une baisse de 50% par rapport à la même période l’an dernier.

1 087 opérations policières ciblant la capacité de conduite affaiblie par l’alcool ou les drogues ont été effectuées à travers le Québec depuis le début de l’opération (plus ou moins le même nombre que l’an dernier selon la Sûreté du Québec), et des dizaines de milliers de conducteurs ont été interpellés dans le cadre de ces contrôles routiers.

Ce premier bilan de l’opération a été dressé vendredi par la Sûreté du Québec (SQ).

L’opération VACCIN, dont l’acronyme signifie «Vérification accrue de la capacité de conduite – Intervention nationale», doit se poursuivre pendant la période des Fêtes et ce jusqu’au 3 janvier 2018.

Elle est organisée en partenariat avec l’Association des directeurs de police du Québec, la SQ, le Service de police de la Ville de Montréal et la SAAQ.

L’alcool au volant demeure l’une des principales causes d’accident au Québec. De 2011 à 2015, les accidents dus à l’alcool ont causé en moyenne 130 décès, 310 blessés graves et 1800 blessés légers, chaque année.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!