Publireportage

Le réchauffement climatique et la réduction de notre empreinte écologique font aujourd’hui partie de nos préoccupations environnementales. Chacun essaie de faire sa part pour préserver notre planète, comme en témoignent les nombreux véhicules verts sur la route et les milliers d’usagers des transports en commun. Toutefois, nous sous-estimons encore beaucoup la consommation d’énergie des maisons, condos et logements, qui est responsable de 41% des gaz à effet de serre produits par l’ensemble des bâtiments québécois.

Quelques chiffres:

  • L’électricité représente 42% de toute l’énergie consommée dans le secteur résidentiel.
  • Au Québec, le chauffage et la climatisation représentent 54% des besoins énergétiques d’un bâtiment.
  • Une maison individuelle consomme en moyenne 24 903 kWh par année (1 kWh d’énergie permet d’alimenter un téléviseur pendant 10 heures).
  • La construction des bâtiments est responsable de 20% des émissions de gaz à effet de serre d’un quartier.
  • Les pays industrialisés comme le Canada et les États-Unis ont une empreinte écologique 20 fois supérieure à celle des pays défavorisés.

Bien sûr, éteindre les lumières lorsque vous quittez une pièce, nettoyer vos vêtements à l’eau froide et utiliser des électroménagers certifiés Energy Star sont tous des gestes écoresponsables. Mais à moins de vous attaquer sérieusement à diminuer vos besoins de chauffage et de climatisation, vous ne verrez que très peu de différence sur votre facture d’électricité.

L’isolation: une solution économique et durable
Une isolation performante contribue en effet à ce qu’une maison dépense très peu d’énergie. Vous en doutez? Parlez-en à David Suzuki, environnementaliste de renommée mondiale, qui en fait lui-même mention sur son site Web!

En vous assurant que votre maison soit étanche à l’eau et à l’air, de la toiture jusqu’aux fondations, vous accéderez non seulement à un confort intérieur pendant toute l’année, mais vous réduirez aussi efficacement votre empreinte écologique tout en économisant sur votre facture d’électricité.

De plus, si votre maison est isolée dans les règles de l’art, vous donnerez un second coup de pouce à l’environnement en prévenant une dégradation prématurée des composantes (charpente, murs, toiture, etc.) et en évitant de produire des déchets de matériaux lors d’éventuelles rénovations. Une isolation de qualité, durable et saine est donc un pas important vers un monde plus vert!

Des matériaux écoresponsables pour limiter les pertes de chaleur
Comment remédier à une isolation en mauvais état ou à une isolation ayant perdu de son efficacité avec les années, de manière écoresponsable? Cela est plutôt simple, à vrai dire, grâce à ces matériaux à la fois performants, durables et respectueux de l’environnement:

Vous rénovez? Profitez-en pour inspecter l’isolant dans les zones sensibles de votre maison, où votre air chaud risque de s’échapper en hiver:

  • Le toit: responsable de 25 à 30% des pertes de chaleur
  • Les murs: responsables de 20 à 25% des pertes de chaleur
  • Le sous-sol: responsable de 7 à 10% des pertes de chaleur

Et pour réaliser encore plus d’économies, calfeutrez vos fenêtres et posez des coupe-froid ainsi que des joints d’étanchéité.

Sur ces mots, bonne isolation… écoresponsable!

Aussi dans Publications spécialisées :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!