Samuel Boisvert En été, les visites guidées culinaires dans le Mile-End se donnent tous les jours sauf le lundi.

Le Mile-End se différencie notamment par sa nourriture et Local Montréal Tours l’a bien compris, en proposant des visites guidées à travers la nourriture.

Créé il y a six ans par deux jeunes diplômés, Frédérik Nissen et Ismaël Ulvik, Local Montréal Tours permet de découvrir la ville à travers la nourriture.

Avec bientôt sept circuits proposés (Vieux-Montréal, Quartier des Spectacles, Rosemont, Mile-End, Plateau et un dans le Vieux-Québec), ces deux jeunes hommes originaires des Cantons-de-l’Est, comptent bien faire découvrir les différents quartiers à leur façon.

C’est à la suite de plusieurs voyages que le déclic est venu. «On était impressionné de découvrir des visites guidées très contemporaines en Europe et aux États-Unis, alors que beaucoup de personnes en ont une image ancienne», raconte Ismaël Ulvik.

Les visites gourmandes sont selon lui une façon de «rentrer dans une communauté, de goûter à ce qui se fait de meilleur dans un quartier. C’est une rencontre intime avec un lieu.»

«On veut montrer ce qui se fait de plus cool dans le Mile-End, la qualité du terroir et l’expérience authentique que l’on peut y vivre», ajoute-t-il. Je veux que les gens aient une expérience mémorable quand ils viennent à Montréal et c’est une belle façon de le faire par la nourriture.»

En s’arrêtant dans des commerces typiques du quartier (Bagel Saint-Viateur, La Panthère Verte, Kem Coba, Drogheria Fine, la Boucherie Lawrence, Chocolat Geneviève Grandbois, le Théâtre Rialto), la trentaine de guides certifiés pour ces tours veulent présenter la vitalité de ce «petit village» qu’est le Mile-End.

Pas de file, pas d’attente, le groupe de 16 personnes découvre les commerces où la nourriture est comprise dans le prix du tour, qui se donne la fin de semaine en hiver et tous les jours, sauf le lundi, en été.

«En plus de proposer un tour culinaire, on fait découvrir aussi les petites ruelles, l’histoire du quartier, en passant par son contexte historique, mais aussi architectural, continue Frédérik Nissen. Le Mile-End est le quartier le plus artistique du Canada, donc on explique aussi quels artistes on y retrouve, la gentrification et son impact sur la protection des artistes.»

Nouveaux projets
Pour la première fois à partir de cet été, des visites en soirée, style 5 à 7, seront proposés dans le Mile-End.

«Ça sera un peu différent de ce que l’on fait de jour, lance-t-il. Le soir le buzz est vraiment sur Fairmount ou Clark, c’est une vrai expérience montréalaise en soi avec le côté coloré et animé du quartier ; c’est le spot où vivre.»

De nouvelles visites guidées sont aussi prévues en 2017, comme dans le Plateau à compter du mois de juin et dans Rosemont, où des visites pour les entreprises, avec des groupes de 50 à 150 personnes, sera proposé ainsi qu’un tour des brasseries pour les Québéco-Montréalais.

«Avec une dizaine de brasseries, Rosemont est le quartier le plus brassicole au Canada et on veut le faire découvrir au monde», souligne Ismaël.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!