TC Media/ Sarah Laou Le jardin communautaire de BP Tétreaultville propose déjà un programme pédagogique et horticole destiné aux enfants du quartier depuis 2014. Avec le projet Le jardin des Nations, prévu en 2017, le président du jardin communautaire, André Pedneault, vise notamment l'intégration des nouveaux arrivants.

Les jardins communautaires de Tétreaultville vont voir émerger un nouveau coin de jardin cet été. Le président, André Pedneault, a obtenu une subvention de 25 000$ pour créer le Jardin des nations, un carré de terrain dédié à l’intégration sociale.

«Le prétexte, c’est le jardinage», affirme le président. Le Jardin des nations, qui devrait occuper un tiers du site, va être un lieu de socialisation et d’intégration sociale, dédié aux nouveaux arrivants, aux personnes en situation de handicap ou de désintégration sociale.

M. Pedneault affirme fièrement qu’il est le seul dans Montréal à remplir cette mission. «On veut que les gens se rencontrent, qu’ils échangent leurs légumes et leurs bons plans, en toute neutralité religieuse et en français», ajoute-t-il.

100 000$
À la tête de 60 jardins, du jardin des jeunes jardiniers et du tout nouveau Jardin des nations, André Pedneault ne cache pas que ses journées sont bien remplies. D’autant que la subvention reçue va lui permettre d’amorcer son projet seulement. Le projet total pourrait se chiffrer à 100 000 dollars, que M. Pedneault compte aller chercher avec des commanditaires. «Les installations pour des personnes en situation de handicap coûtent cher», justifie-t-il.

À terme, le président des jardins communautaires Tétreaultville souhaite intégrer une centaine de nouveaux jardiniers. Peu avare de projets, il a déjà un œil sur un autre terrain pour agrandir les jardins communautaires.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!