Capture d'écran En cas d'accident industriel à l'usine Indorama PAT Montréal, de Montréal-Est, toutes les personnes se trouvant à l'intérieur du rayon d'impact doivent rapidement entrer à l'intérieur afin d'éviter de respirer des produits toxiques.

Tel que prévu, la sirène d’alerte de l’usine Indorama PTA Montréal visant à prévenir les résidents en cas d’accident industriel a retenti dans l’extrême est de Montréal. La simulation, organisée mardi dernier, a permis de s’assurer du bon fonctionnement de la sirène.

Les citoyens et résidents du quartier de Mercier-Est se trouvant à l’intérieur du rayon d’impact de l’usine, qui s’étend vers l’ouest des installations de l’entreprise de Montréal-Est (10 200, rue Sherbrooke Est) jusqu’à la rue Taillon, entre les rues Forbin-Janson et Bellerive, ont pu entendre ladite sirène.

TC Media s’est posté à quelques rues des limites du rayon d’impact, à l’école Philippe-Labarre, et le son de la sirène était parfaitement perceptible malgré le bruit ambiant.

Les cris des enfants de l’école Philippe-Labarre qui jouaient dans la cour de récréation au moment du test n’ont pas empêché les gens d’entendre l’avertissement sonore.

«Le son est très clair. C’est rassurant», de commenter Mme Thériault, une citoyenne qui se trouvait à l’extérieur au moment du test.

Un peu plus au sud, sur la rue Bilaudeau, une dame de passage dans le quartier se demandait d’où provenait ce son lorsque TC Media l’a interpellée.

«Je ne suis pas du quartier, je viens visiter une amie. J’avoue que je n’ai aucune idée de ce qui se passe.»

Mesures de sécurité
Car encore faut-il que les gens sachent quoi faire lorsqu’ils entendent le son de la sirène.

L’usine Indorama PTA Montréal produit de l’acide téréphtalique purifié (PTA), une matière brute employée dans la production de polyester et d’autres matériaux synthétiques.

Dans le cas d’un accident industriel impliquant le relâchement d’acide acétique dans l’air, la sirène d’alerte de l’usine permet d’informer rapidement la population située dans la zone d’exposition.

Au son de la sirène, les personnes se trouvant à l’extérieur doivent rapidement entrer dans le bâtiment le plus proche pour éviter de respirer des produits toxiques.

Il est suggéré de fermer, calfeutrer et de s’éloigner des portes et fenêtres et d’arrêter la ventilation pour empêcher le produit toxique d’entrer.

Il est aussi recommandé de ne pas utiliser le téléphone afin de libérer les lignes pour les secours. En cas d’urgence seulement, on compose le 911.

Des consignes supplémentaires des autorités peuvent également être entendues sur les chaînes de radio lorsque nécessaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!