TC Media - Frédéric Lacroix-Couture La Fondation CHU Sainte-Justine a dévoilé, le 15 novembre, le montant remis jusqu'à maintenant par des jeunes philanthropes du Québec en présence notamment du coprésident de la campagne de financement «Plus mieux guérir», Pierre Boivin, et du président du conseil et co-chef de la direction, Power Corporation du Canada, Paul Desmarais jr.

Depuis quatre ans, des centaines de jeunes du Québec s’affairent à recueillir des dons pour la Fondation Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine grâce à diverses activités-bénéfices. Le 15 novembre, ils ont remis une somme de 10 M$, du jamais vu pour des jeunes philanthropes.

Cette contribution importante provient des groupes Défi-Jeunesse Sainte-Justine des écoles privées, le Cercle des jeunes leaders et l’équipe de la relève du cabinet de la campagne «Plus mieux guérir».

Et la somme remise la semaine dernière pourrait bientôt être appelée à grandir. C’est que le groupe s’est engagé à récolter 5 M$ supplémentaires, pour un montant total de 15 M$ d’ici 2018 dans le cadre de la campagne de financement «Plus mieux guérir» de la Fondation.

Cette somme promise représente d’ailleurs un engagement historique, selon la présidente et directrice générale de la Fondation CHU Sainte-Justine, Maud Cohen.

«Je pense qu’il n’a jamais eu un montant comme celui-là qui a été annoncé par une relève au Canada», indique Mme Cohen.

L’engagement des trois groupes jeunesse, qui représente 10% de l’objectif de 150 M$ de «Plus mieux guérir», est le plus important de la campagne qui se terminera en 2018.

Les fonds recueillis par cette relève québécoise de la philanthropie, composée de trois générations, sont destinés au Centre d’excellence en traumatologie et au Centre d’excellence en soins intensifs du nouveau-né.

Par exemple, le CHU Sainte-Justine s’est procuré un système mobile pour faire des écographies, souligne Mme Cohen.

L’argent permettra aussi la création de fonds de démarrage pour la relève scientifique de l’hôpital Sainte-Justine.

Une première

Défi-Jeunesse Sainte-Justine des écoles privées et le Cercle des jeunes leaders existent depuis plusieurs années, mais c’est la première fois dans l’histoire de la Fondation que les deux groupes s’unissent avec un cabinet de campagne pour récolter de l’argent.

La Fondation estime important de bâtir une relève en philanthropie. «Pour maintenir Sainte-Justine au niveau où elle est, ça nous prend des jeunes philanthropes qui sont engagés envers l’institution», mentionne Mme Cohen.

Des personnes âgées de 7 à 45 ans ont contribué au montant de 10 M$.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus