TC Media - Archives La hausse du compte de taxes pour les contribuables d'Outremont est causée par une croissance des taxes de la ville-centre.

Les propriétaires résidentiels d’Outremont connaîtront une hausse moyenne de taxes de 2,4% l’année prochaine, la sixième augmentation consécutive depuis 2012. La moyenne montréalaise est de 1,8%.

Pour une maison moyenne de 870 000 $ à Outremont, le propriétaire devra payer 166 $ de plus sur son compte de taxes.

Il s’agit toutefois de la hausse la plus clémente pour les résidents de l’arrondissement en comparaison avec les cinq dernières années. La plus importante progression (4,5%) remonte à 2012. En 2016, la hausse était de 3,3%.

La Ville de Montréal a présenté mercredi son budget 2017. L’administration prévoit des dépenses de 5,2 G$, une croissance de 2,8% par rapport à cette année.

Les propriétaires de maison ne seront pas les seuls à subir une hausse de leur compte de taxes au-dessus de l’inflation (1,8%).

À Outremont, les propriétaires d’immeubles commerciaux verront leurs taxes bondir de 3,1%, la plus forte progression de tous les arrondissements. La hausse moyenne pour la Ville de Montréal s’élève à 0,9%.

La croissance du compte de taxes des contribuables outremontais est liée à la hausse des charges fiscales à la ville-centre alors que l’arrondissement a gelé les taxes pour 2017.

Coupes dans les services

La mairesse d’Outremont, Marie Cinq-Mars, dénonce ces hausses de taxes alors que l’arrondissement a écopé d’une coupe de 4M$ sur dix ans de ses transferts provenant de la ville-centre.

«C’est injuste vis-à-vis les citoyens d’Outremont. On fait notre part. Puis, cette diminution de 20% du budget de fonctionnement commence sérieusement à faire mal à Outremont», affirme-t-elle.

Déjà, l’arrondissement a dû faire certaines coupes dans plusieurs services.

«On a gratté la fin des fonds de tiroirs. Je me suis toujours engagée à garder la même qualité de service, mais un moment donné il faut être logique. On paie beaucoup de taxes. Pourquoi est-ce qu’on nous coupe toujours dans les budgets de fonctionnement?», soutient Mme Cinq-Mars

La mairesse ne croit pas que la hausse de taxes amènera un réinvestissement dans les services puisque la révision du financement des arrondissements est prévue en 2019.

La politicienne s’inquiète aussi de la répercussion qu’aura l’augmentation de taxes sur les propriétaires d’immeubles commerciaux et de la revitalisation des avenues marchandes.

Elle salue toutefois les investissements en infrastructure et pour l’aménagement l’année prochaine d’une nouvelle cour de voirie de 20 M$ dans l’arrondissement au bout de Durocher, près de l’avenue Beaumont.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus