TC Media - Josie Desmarais Archives Le maire de Ville de Mont-Royal, Philippe Roy.

Les contribuables monterois subiront une augmentation moyenne de taxes de 0,75% l’année prochaine.

C’est ce qui ressort du budget 2017 de Ville de Mont-Royal se chiffrant à 90 M$, adopté lundi soir par les élus.

Les propriétaires d’une maison unifamiliale moyenne de 1,082 M$ à VMR connaîtront ainsi une hausse de 56$ sur leur compte de taxes.

Si l’augmentation est plus élevée que cette année, les contribuables de VMR restent parmi les moins taxés de l’île de Montréal.

Selon le maire Philippe Roy, en comparaison à plusieurs arrondissements où leur compte a bondi de 2% ou 3%, «les résidents ont toutes les raisons de se réjouir de cette hausse de taxes».

Le taux de taxation a été ajusté en fonction de l’augmentation des valeurs foncières pour atténuer l’impact de cet accroissement, indique M. Roy.

Croissance des dépenses

Les dépenses de Ville de Mont-Royal passent de 84 M$ à 90 M$ en 2017, un bond de 6%. Avec des revenus de 86 M$, la municipalité doit donc piger dans ses surplus et réserves financières pour équilibrer son budget.

La croissance des dépenses s’explique principalement par le choix du conseil municipal de rembourser 3 M$ de dette municipale, soit 2,5 M$ de plus qu’en 2016.

Le paiement s’applique à plusieurs dettes qui arrivaient à échéance et dont leurs taux d’intérêt devaient être renégociés, notamment.

«On a l’argent. Donc, on se met moins de dettes sur les épaules», fait valoir M. Roy.

Les quotes-parts de Mont-Royal à l’agglomération de Montréal ainsi qu’à la Communauté métropolitaine de Montréal augmenteront l’an prochain de 443 500 $ et 16 300 $, respectivement.

La tenue des élections municipales en novembre 2017 oblige la Ville à réserver une somme de 206 800$.

5,3 M$ en investissements

Le conseil municipal a aussi adopté le programme triennal d’immobilisations 2017-2018-2019 qui prévoit des investissements de près de 60 M$.

En 2017, la grosse part du lion ira dans la réfection de rues et de trottoirs. La mise aux normes des bâtiments municipaux, l’achat de véhicules et des investissements dans les parcs sont aussi dans la mire de la Ville.

Elle investira au total 5,3 M$ au cours de l’année prochaine, un montant moindre que les années précédentes. Le conseil municipal souhaite prioriser les projets déjà amorcés.

«On réalise que d’année en année on n’est pas capable de tout faire ce qu’on prévoyait. On prend une pause et on veut vraiment terminer ce qui avait été prévu en 2015 et 2016», mentionne Philippe Roy.

Pour les années 2018-2019, la municipalité prévoit investir 33 M$ pour la construction du centre sportif. Toutefois, cette somme pourrait s’avérer moindre si la subvention de 20 M$, demandée par la Ville, était octroyée par le gouvernement provincial.

Le maire Roy espère toujours obtenir une réponse de Québec au début de l’année prochaine.

Principaux investissements en 2017

Réfection de rues et de trottoirs: 1,8 M$

Mise aux normes des bâtiments: 995 000 $

Achat de véhicules et équipement lourd: 875 000 $

Amélioration de l’éclairage de rue: 570 000 $

Parcs et terrains de jeu: 509 000 $

Équipements informatiques: 233 250 $

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!