TC Media - Archives Le maire Philippe Roy a souligné les différents bons coups du conseil municipal dont la tenue d'une consultation publique sur le projet de centre sportif.

Au terme d’une année bien remplie, le maire de Ville de Mont-Royal jette un regard satisfaisant sur la dernière consultation publique concernant le centre sportif et continue de défendre sa mission économique au Liban. Entrevue bilan avec Philippe Roy.

Le projet de construction d’un complexe sportif au coût d’environ 27 M$ a été de nouveau au cœur des discussions cette année à VMR.

En 2016, la Ville a mené différentes rencontres auprès d’associations sportives et culturelles en plus d’un sondage téléphonique. Le point culminant a eu lieu à la fin novembre avec une grande consultation publique. Quelque 150 personnes y ont participé.

«Je suis satisfait de voir à quel point les gens ont embarqué dans la consultation. Je suis satisfait de voir que l’appui qu’on pensait avoir est vraiment là», commente le maire Roy.

Il estime avoir «beaucoup appris» durant les différentes discussions. Philippe Roy a réalisé que le centre sportif doit aussi devenir un lieu de rencontre avec des locaux pour les groupes communautaires.

«Nos petits groupes communautaires, le Cercle des aînés, ils ont clairement exprimé le souhait d’avoir un lieu où ils peuvent se réunir. Dorénavant, ça on va l’inclure dans le projet», avance-t-il.

Voyage au Liban

La participation du maire et du conseiller municipal Joseph Daoura à un forum économique au Liban, le printemps dernier, a aussi alimenté la controverse au cours de l’année.

Plusieurs citoyens se sont questionnés sur la pertinence de dépenser environ 10 000$ en fonds publics pour un tel voyage auquel a aussi pris part la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Laurent-Mont-Royal.

«Ce n’est pas beaucoup sur 90 M$», soutient M. Roy.

Avec le recul, le politicien demeure convaincu que cette mission était «un bon choix». Il souligne que la communauté libanaise est très présente à VMR.

«Je pense que c’était pertinent que le premier voyage que la ville organise soit avec cette communauté.»

Au terme de cette mission, une entente de partenariat a été signée entre la Ville de Mont-Royal et la ville libanaise de Batroun pour partager leur expertise. Pour le moment, aucune visite d’une délégation de Batroun n’est à l’agenda en 2017.

L’entreprise Lebanese Canadian Tech Hub, basée dans le Technoparc de Montréal, a aussi signé un contrat de quelques millions de dollars au Liban, indique M. Roy.

Infrastructures et pitbull

Au chapitre des infrastructures, Philippe Roy souligne la fin des travaux de réfection à l’automne du viaduc Rockland et de la passerelle Isabey-Darnley qui relie Mont-Royal à Saint-Laurent dans le parc industriel.

M. Roy se montre aussi satisfait de l’adoption d’un règlement interdisant les nouveaux pitbulls sur le territoire de VMR. Il y a eu peu de mécontentements chez les propriétaires de ce groupe de chiens, mentionne l’élu.

L’implantation d’un projet pilote qui permet le stationnement de nuit dans un quadrilatère fonctionne bien jusqu’à maintenant, relate le maire. Le projet se poursuit cet hiver et la Ville décidera par la suite si les nouvelles mesures se perpétuent.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus