Gracieuseté – Ulysse Lemerise-Bouchard Ophélia Dalkiriadis est fébrile à l'idée de participer à ses premiers Jeux du Québec.

Après avoir subi une commotion cérébrale légère, Ophélia Dalkiriadis se prépare à retourner sur la glace à moins de deux semaines de ses premiers Jeux du Québec. La jeune hockeyeuse d’Outremont défendra les couleurs de l’équipe de Lac St-Louis à Alma.

C’est avec un peu de nervosité que l’athlète de 14 ans entrevoit sa participation à ce grand rassemblement sportif qui aura lieu du 24 février au 4 mars.

Depuis son accident la semaine dernière où elle a reçu un coup à la tête lors d’un tournoi à Québec, Ophélia n’a pas renfilé ses patins.

«J’ai eu beaucoup de maux de tête. Mais là ça va mieux. Mon retour au jeu est prévu pour la fin de la semaine ou la semaine prochaine», assure la défenseure.

Dimanche, l’équipe de St-Louis embarquera sur la patinoire de l’aréna d’Huntingdon en Montérégie contre une formation du Sud-Ouest. C’est l’un des matchs préparatoires en vue des Jeux du Québec.

«On a presque gagné tous les matchs hors-concours», indique Ophélia, confiante que son équipe sera à la hauteur à Alma.

ophelia_dalkiriadis-9

Masculin au féminin

L’Outremontaise joue au hockey depuis environ sept ans. Un intérêt né en voyant son grand frère sur la glace. Elle a d’abord patiné avec les garçons avant de compétitionner du côté féminin.

«Initialement, elle ne voulait rien savoir de jouer avec les filles puisqu’elle était beaucoup plus grande et carrée que les filles et même des garçons de son âge. Pour elle, ça ne représentait pas de défi», se rappelle sa mère, Léonie Morrisseau.

C’est une fois au Collège Notre-Dame, où elle a joint l’équipe de l’école il y a deux ans, qu’Ophélia a apprécié jouer avec les filles. Elle sent davantage un esprit d’équipe.

«Le jeu est plus individuel avec les garçons. C’est aussi plus rapide, mais maintenant que je suis dans un niveau plus élevé, c’est à peu près la même chose chez les filles», soutient l’adolescente.

Préférence défense

Ophélia Dalkiriadis fait partie de la brigade défensive. Une position que l’athlète affectionne particulièrement.

«On voit tout le jeu et il commence de ta zone. J’ai donc plus l’impression de contribuer», fait-elle valoir.

L’adolescente qui pourrait passer ses journées à jouer au hockey, selon sa mère, n’exclut pas la possibilité d’être un jour membre d’une équipe professionnelle.

«L’an dernier, j’ai fait un voyage de hockey en Europe et j’avais vraiment aimé ça. Donc, jouer au hockey en voyageant, ce serait le fun», dit-elle.

Autres athlètes

Trois autres athlètes d’Outremont prendront part à la 52e finale des Jeux du Québec à Alma: Sarah-Maude Nguyen en plongeon, Clara Barrington Craggs en ski fond et Guillaume Le Bret en compétition au tennis de table.

La cohorte de Lac St-Louis compte près de 160 jeunes sportifs âgés entre 13 et 17 ans dans diverses disciplines, du badminton au patinage artistique en passant par le plongeon et le patinage de vitesse.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!