Gracieuseté Les cinq gagnants des prix du mérite annuel Grands Monterois.

Un entraîneur de soccer, une romancière, deux hommes d’affaires et une étudiante en génie mécanique, ces cinq Monterois se sont vus décerner un trophée pour leurs réalisations et engagement envers la communauté.

Pour une deuxième année consécutive, Ville de Mont-Royal a décerné les prix du mérite Grands Monterois, lors d’un cocktail dînatoire agrémentée de prestations circassiennes.

En raison de son livre La Chambre verte qui met en scène VMR, l’auteure Martine Desjardins a été lauréate dans la catégorie «Rayonnement». Publié en 2016, son dernier roman évoque des pans de l’histoire de la Cité-jardin et des lieux publics bien connus de la population.

Née à Mont-Royal, Mme Desjardins est membre d’une famille fondatrice de la municipalité. Elle collabore depuis 2007 à la revue L’actualité.

Ex-aequo
Le fondateur de Dollorama, Larry Rossy, et le propriétaire de la chocolaterie Léonidas, Saïd Metaich, se sont partagé le prix dans la catégorie «Développement économique».

Le premier a été honoré pour avoir bâti un véritable empire, dont les opérations sont basées à Mont-Royal. M. Rossy a quitté la présidence et la direction de Dollarama l’an dernier, mais occupe toujours la tête du conseil d’administration.

La chaîne de magasins compte aujourd’hui 1100 succursales au Canada.

 Le deuxième lauréat, M. Metaich, a quant à lui su apporter son soutien à plusieurs événements et organismes locaux, dont l’Académie Saint-Clément, le Centre de bénévolat et le bazar annuel de l’Église unie.

Son commerce a aussi été un partenaire important lors du centenaire de Ville de Mont-Royal. Sa boutique offre une soixantaine de sortes de chocolats belges Léonidas et de confiseries.Contribution communautaire
L’entraîneur des Griffons du club de soccer Outremont Mont-Royal, Luc Brutus, a été honoré dans la catégorie «Avancement communautaire» pour son implication au succès de l’équipe. L’an dernier, la formation a remporté le titre de champion de la saison régulière de la Première ligue de soccer du Québec et a mis la main sur la Coupe du Canada, en division 3 professionnelle.

Sarah Morgan s’est quant à elle mérité le prix de la «Relève» notamment pour avoir créé un programme de robotique au Friendship Circle of Montreal, un organisme de Côte-des-Neiges qui intervient auprès d’enfants avec des besoins spéciaux pour mieux les intégrer à la communauté.

 L’étudiante de l’Université Concordia s’est aussi impliquée à la Société d’horticulture de VMR ainsi que comme assistante de ballet et arbitre de soccer. En 2014, elle recevait le Prix du lieutenant-gouverneur pour sa contribution à la communauté et au bénévolat.

 Sarah Morgan a aussi déjà tenté sa chance en politique en se présentant comme candidate indépendante à l’élection partielle dans le district numéro 5, en juin 2016.

Le comité de sélection était composé de résidents ainsi que du maire Philippe Roy, du conseiller John Miller et de la directrice générale de la Ville, Ava L. Couch.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!