Archives/TC Media Les jeunes de Saint-Laurent, il y a 10 ans, étaient visionnaires dans leurs souhaits sur l'environnement et les transports.

Vous souvenez-vous des souhaits des jeunes en 2006? Le complexe sportif, le verdissement et le transport collectif figuraient parmi leurs priorités. Dix ans plus tard, ils sont toujours d’actualité. TC Media a retrouvé certains des participants à la rubrique «Dans la cour des jeunes».

On peut même dire que ces jeunes, que Les Nouvelles Saint-Laurent suivait au cours de leur année scolaire, étaient visionnaires. À l’époque, Natacha Mercier-Aubin attendait avec impatience le complexe sportif.

«Il est temps d’avoir de l’équipement à la fine pointe de la technologie», lançait alors l’étudiante au cégep de Saint-Laurent.

Devenue ingénieure en environnement et toujours Laurentienne, elle est aujourd’hui curieuse de voir à quoi va ressembler l’édifice qui devrait ouvrir l’an prochain, notamment son accessibilité et les services promis.

Même si le projet de complexe sportif n’est toujours pas totalement réalisé, Mme Mercier-Aubin note toutefois que Saint-Laurent a pris un virage vert en 10 ans.

«Les bacs à compost et le projet de corridor de biodiversité, ce sont des sujets dont on ne parlait pas du tout à l’époque», ajoute-t-elle.

Transports
«Il y a beaucoup plus de pistes cyclables qu’avant, mais il en faudrait aussi pour sortir de Saint-Laurent», précise l’ingénieure. Un autre accès cyclable autre que le boulevard Gouin vers les arrondissements voisins est un de ses souhaits pour 2017.

Il y a 10 ans, Eva Albert souhaitait justement une amélioration du transport collectif, une préoccupation qui perdure.

«J’aimerais que les autobus passent plus souvent. De plus, j’attends dans le froid pour rien, parce qu’à l’occasion, l’autobus ne passe pas ou ne s’arrête pas», avait-elle déclarée alors qu’elle fréquentait l’école secondaire Saint-Laurent. Certains usagers se reconnaîtront facilement dans ses paroles.

Résidente de Saint-Laurent jusqu’à tout récemment, elle travaille maintenant dans un cabinet comptable à Laval.

«Avec le métro Azur, je trouve qu’il y a des efforts pour améliorer le transport en commun, mais les usagers trouveront toujours qu’il faudrait faire mieux», souligne-t-elle.

En 10 ans, elle a surtout constaté le développement immobilier de l’arrondissement. «Il y a aussi eu des investissements comme la bibliothèque du Boisé. Les bacs bruns sont une bonne initiative également», observe-t-elle.

Eva Albert ajoute qu’il y a toujours place à innover et ajouter un peu de vert dans la vie des Laurentiens.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus