Audrey Gauthier/TC Media Les participants ont eu droit à une soupe et un petit pain pour les sensibiliser aux réalités des personnes pauvres.

Saint-Léonard s’est mobilisé pour la Journée mondiale du refus de la misère et a offert gratuitement une soupe et un petit pain pour sensibiliser les participants aux réalités des personnes pauvres.

Le 17 octobre dernier, des dizaines de personnes et organismes se sont donné rendez-vous au pavillon hexagonal pour partager un repas, mais surtout pour discuter entre eux sur le thème de la misère chez les aînés.

«Selon nous, le thème le plus approprié pour cette journée était les aînés. On parle souvent d’abus et de maltraitance, mais peu de la misère au quotidien», affirme Rachel Pouliot, directrice générale de Concertation Saint-Léonard, l’un des organisateurs de l’activité.

Avec la collaboration de nombreux organismes oeuvrant avec une clientèle âgée, Concertation Saint-Léonard les a invités à venir rencontrer les aînés et à faire des liens avec cette population vulnérable.

«Nous voulions leur offrir un lieu rassembleur et briser leur isolement autour d’une soupe réconfortante», souligne Mme Pouliot.

Une initiative qui a beaucoup plu à des résidents.

«Tout ce qui peut rassembler les gens est une bonne idée, surtout chez les aînés. Il faut parler de la misère et sensibiliser la population», indique Imola, résidente de Saint-Léonard.

«Il y a une forte proportion d’aînés qui ne mangent pas assez. Il y a beaucoup de pauvreté et on en parle peu», ajoute Angelo Savella, un résident.

Aussi dans Communauté :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!