(Photo: TC Media - Isabelle Bergeron) Le poste électrique Viger-2 et le site commémoratif des Irlandais devraient être prêts en 2023.

Mobilisée depuis cinq ans pour obtenir un parc en hommage aux milliers d’Irlandais décédés lors de la Grande Famine de 1847, la communauté aura finalement son site commémoratif. Il se situera en face de la Black Rock, leur lieu de sépulture, qui prendra la place du stationnement de Loto-Québec dans Pointe-Saint-Charles.

La Société immobilière du Canada (SIC) a vendu le terrain à Hydro-Québec pour 4 M$ au printemps dernier, à la condition d’y incorporer un monument. Depuis, la société d’État est en pourparlers avec des Irlandais pour s’assurer que l’aménagement sera à la hauteur de leurs attentes.

«Nous rêvons d’un site qui honorerait aussi toutes les communautés présentes à Montréal à l’époque, que ce soit les Anglais, les Français, les Juifs ou les Premières Nations», explique Fergus V. Keyes, directeur du Montreal Irish Monument Park Foundation.

Selon lui, l’aide qu’ils ont apportée aux malades atteints du typhus, une infection contractée lors de leur voyage en bateau pour fuir la famine, vaut la peine d’être soulignée. «Plusieurs ont été contaminés et sont morts en les aidant, dont le maire de Montréal de l’époque, John Easton Mills», ajoute-t-il.

Un musée pourrait être installé sur le site pour que les Montréalais en apprennent davantage sur l’histoire de la Grande Famine. Si la superficie le permet, la communauté souhaiterait également qu’un terrain de hurling, un sport collectif de style hockey sur gazon, soit aménagé.

Photo: Isabelle Bergeron

Black Rock
Présentement installée entre les deux voies de la rue Bridge, au coin de la rue des Irlandais, la Black Rock est difficile d’accès.

«Le mieux serait que la voie entre le site commémoratif et la <@Ri>Black Rock<@$p> soit fermée afin de pouvoir y aller facilement. Si ce n’est pas possible, nous pourrions envisager de déplacer la roche sur le site», soutient M. Keyes, précisant toutefois que la première option est de loin privilégiée.

Cette pierre tombale de 27 tonnes marque l’endroit où sont enterrées les 6000 victimes de l’épidémie de typhus.

Poste électrique
Le lieu de commémoration sera établi juste à côté du poste Viger-2, qui servira à alimenter les secteurs de Pointe-Saint-Charles et de Griffintown, en plus de soulager les deux postes du centre-ville.

«Il y a eu beaucoup de développement immobilier à proximité. Le réseau, qui date de 60 ans, n’est plus suffisant», explique Mathieu Hark, ingénieur pour Hydro-Québec.

Trois scénarios d’aménagement sont présentement à l’étude. Celui ayant le moins d’impact environnemental et qui répondra aux attentes de la communauté irlandaise sera choisi.

Les travaux commenceront une fois que la société d’État aura obtenu l’autorisation du ministère de l’Environnement et l’avis du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), ce qui est prévu pour 2020.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!