(Photo: Gracieuseté - PV) Jesse Chase tentera sa chance pour une première fois en politique en briguant le poste de député dans Saint-Henri-Sainte-Anne.

Un natif de la Petite-Bourgogne défendra les couleurs du Parti vert du Québec dans la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne aux élections provinciales d’octobre. Ayant travaillé au sein de nombreux organismes communautaires du quartier, dont la Coalition de la Petite-Bourgogne et le DESTA Black youth network, Jesse Chase souhaite s’attaquer aux phénomènes de la gentrification et des déserts alimentaires s’il est élu.

Ce résident du Sud-Ouest de 4e génération a vu le quartier se transformer au fil des ans. «Il y a eu un embourgeoisement de masse avec l’ajout de nombreux commerces qui ne répondent pas aux besoins de ceux qui ont toujours vécu ici, explique le travailleur communautaire de 33 ans. Il faut plus d’endroits où on peut manger santé tout en ne payant pas cher.»

M. Chase est d’ailleurs présentement en train de développer une épicerie de quartier en partenariat avec le centre communautaire Tyndale Saint-Georges, qui sera établie au coin des rues Saint-Jacques et des Seigneurs. Il s’agira d’un commerce autogéré par des résidents du coin et dont le contenu sera tiré de l’agriculture urbaine.

S’il devient député, il compte multiplier les établissements suivant ce modèle d’affaire dans l’arrondissement.

«J’avais beaucoup d’idées qui n’étaient jamais présentées par les partis en place, qui privilégie les entreprises privées. J’ai donc décidé de me présenter pour agir contre la bourgeoisie et pour le peuple», soutient celui qui en est à sa première expérience dans l’arène politique.

Parcours
C’est en travaillant sur des fermes en Colombie-Britannique et en Ontario que M. Chase a développé un intérêt pour le domaine agricole. De retour dans son quartier natal, il a donc voulu mettre à profit son expérience en mettant sur pied sa propre entreprise, I³ Farms, qui vise à développer des initiatives en sécurité alimentaire par le biais de l’agriculture urbaine.

Sa passion a aussi fait l’objet de nombreux ouvrages littéraire. «J’ai écrit plusieurs livres théoriques à propos de l’agriculture et des coopératives», souligne-t-il. Un roman, God’s Wife and the Synonymus X est aussi né de la plume de celui qui a étudié la littérature anglaise à l’Université Concordia.

Parallèlement à ses activités agricoles et à l’écriture, il s’est toujours impliqué dans le domaine communautaire.

«Mon grand-oncle, le révérend Charles Estes de l’église Union United a fondé le Centre communautaire des Noirs et c’est mon père qui a lancé le programme parascolaire Leave out Violence au Collège Dawson, qu’on voit maintenant partout au Canada», précise M. Chase, qui compte suivre leurs traces et continuer d’améliorer la vie des personnes moins nanties grâce à la politique.

Depuis les élections partielles de 2015, la circonscription est représentée à l’Assemblée nationale par la vice-première ministre et ministre de l’Économie, Dominique Anglade. Le candidat vert Jiab Zuo avait obtenu 3,6% des suffrages.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!