Andréanne Moreau/TC Media Le site où sera aménagée la plage, derrière l'Auditorium de Verdun.

Qu’on se le tienne pour dit, la plage ne déménagera pas. Le maire Jean-François Parenteau a été catégorique: le site derrière l’Auditorium ne sera pas remis en question.

Aux résidents des condos des Brises du fleuve et du Club marin de L’Île-des-Sœurs qui ont fait part de leurs inquiétudes au sujet du bruit, le maire s’est voulu rassurant.

«Ça ne sera pas un beachclub, insiste-t-il. La plage a été conçue pour être un lieu tranquille et convivial où les résidents pourront se reposer».

Les différentes sections de la plage, séparées par des zones boisées, permettent plus d’intimité et limite la formation de grands groupes, et par conséquent les excès de bruit.

Parenteau s’est assombri lorsqu’un Insulaire a mentionné que les cris des enfants risquaient de déranger sa quiétude. «Si vous n’aimez pas le son des enfants, je ne suis pas votre homme. Moi, je veux que ça crie, que ça vive, que ça s’amuse à Verdun.»

Il a même offert son numéro de cellulaire personnel pour le rejoindre à tout moment, s’il y avait un problème.

Flânage
Des résidents craignent tout de même que des jeunes ne se rassemblent sur la plage tard dans la nuit, comme c’est parfois le cas actuellement. Ces réunions officieuses devraient être moins fréquentes, selon le maire.

Le site sera éclairé, plus facilement visible de la route et donc moins attrayant pour des rassemblements clandestins.

Parmi les quatre sites d’abord présentés, celui derrière l’Auditorium de Verdun a été choisi parce qu’il se trouvait dans le pôle récréo-touristique de l’arrondissement, à proximité des commerces et des moyens de transport.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus