Éric Varasifsky Alain Laroche, commissaire économique de Verdun.

Grand Verdunois dans l’âme depuis longtemps déjà, Alain Laroche en porte maintenant le titre officiel. Depuis 1994, quand il a pris le rôle de commissaire économique, il agit comme vecteur essentiel voire comme catalyseur des énergies qui ont contribué à la revitalisation de l’arrondissement.

Celui qui a coordonné pendant 20 ans le comité de sélection des Grands Verdunois s’est retrouvé le 23 novembre dans la chaise opposée.

«J’étais loin de me douter que je ferais un jour partie de ce cercle si prestigieux», avoue avec humilité M. Laroche, si impliqué dans la communauté qu’il en a presque pris la particule, devenant pour plusieurs «Alain de Verdun».

«Je suis payé pour aider les gens à temps plein. Je suis comblé», s’exclame l’ancien éditeur du Messager.

M. Laroche était visiblement très fier que sa femme et ses trois filles soient témoins de cet hommage, elles-mêmes devenues, dans son sillon, des ambassadrices de Verdun.

Le titre de Grand Verdunois est accordé à deux personnes chaque année depuis 24 ans.

Irremplaçable
Au début, dans les années 1990, la mission du commissaire économique de redorer le blason de Verdun était complexe. L’arrondissement était loin d’avoir bonne presse. Mais l’initiateur des Tours de ville n’a cessé de compter sur la fierté des Verdunois et de l’encourager.

«Ce qui le distingue, ce n’est pas tant ce qu’il fait, mais comment il le fait. Il met vraiment sa passion au service des gens de Verdun», soutient le notaire François Loiselle, qui présentait M. Laroche au Gala des Grands Verdunois, le qualifiant du même coup d’irremplaçable.

Au cœur de la création d’un réseau d’alliance dans l’arrondissement, Alain Laroche s’était donné l’objectif de «surprendre les gens à faire quelque chose de bien et le leur dire, les féliciter». Et sa fierté a été contagieuse pour beaucoup, qui alimentent aujourd’hui le #VerdunLuv.

Le parcours d’Alain Laroche n’est toutefois pas terminée. La retraite ne fait pas partie de son vocabulaire et il continuera à encourager les Verdunois à toujours faire plus pour développer leur milieu. «Je compte sur vous», a-t-il lancé à la fin de son discours de remerciements, exhortant ses concitoyens à suivre son exemple.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus