Chrystine et Vanessa sont bien ordinaires, et ça, c’est elles qui le disent. Mais quand on prend le temps de les connaître un peu, on les trouve plutôt extraordinaires. Découvrez un côté inexploré des vlog beauté avec «2FillesOrdinaires».

Leur chaîne «2FillesOrdinaires» est rafraîchissante, honnête et drôle. Chrystine et Vanessa testent des produits de beauté et les critiquent avec leur humour cinglant et vrai, tout en passant beaucoup d’informations pertinentes.

On a parlé avec les soeurs de leur projet YouTube qui gagne à être découvert.

Comment décririez-vous votre chaîne YouTube?
Chrystine: Le nom veut tout dire. Nous sommes deux filles ordinaires qui parlons maquillage. L’idée derrière le projet, c’est qu’on regardait des vidéos sur YouTube et on trouvait que c’était toujours des super belles filles expérimentées en maquillage et en beauté, des filles qui ont tout pour elles. On se demandait: «Mais comment est-ce que la fille ordinaire fait pour se retrouver là-dedans?». On a décidé que ce serait le but de notre chaîne. On a fêté notre premier anniversaire récemment.

À quelle fréquence publiez-vous des vidéos?
Vanessa: Au début, on en faisait beaucoup plus. Maintenant, on fait une vidéo par semaine. On s’est rendu compte qu’avec nos vies personnelles, c’était difficile d’en faire plus.
Chrystine: Faire une vidéo, c’est une journée de travail complète, un bon 8 heures. On filme et on fait notre montage nous-mêmes.

Pensez-vous un jour lâcher vos emplois pour vous consacrer à YouTube à temps plein?
Chrystine: Je suis enseignante en francisation et j’ai pris une année sabbatique pour explorer mes options. YouTube, c’est une vague et on commence à rentrer dedans au Québec. Il y a de plus en plus d’occasions, on voit qu’il y a de l’engouement. C’est sûr que ce serait intéressant, mais on ne veut pas perdre notre essence. On est deux filles ordinaires qui ont des vies, on n’est pas des pros. (Vanessa travaille en communication marketing dans le domaine culturel.)

Quelle est votre relation avec les réseaux sociaux, autre que YouTube?
Chrystine: Notre audience est principalement sur YouTube, le reste, c’est accessoire comme source de trafic. On mise beaucoup sur YouTube. Les autres réseaux nous permettent de garder un contact avec notre audience, mais la majorité de nos interactions viennent de YouTube.
Vanessa: Nos abonnés n’ont pas besoin d’attendre qu’on publie nos vidéos sur Facebook ou Instagram. Ils sont directement sur YouTube.

Qu’est-ce qui fait que «2FillesOrdinaires» se différencie des autres chaînes YouTube de maquillage?
Chrystine: Les gens qu’on rejoint sont au Canada et sont un peu plus vieux que la majorité des YouTubeurs. Ils ont entre 18-34 ans, alors que la moyenne au Québec est plutôt de 13-24 ans.
Vanessa: Ça nous distingue, on rejoint une tranche qui était moins interpellée par ce qui était proposé sur YouTube.

Quel est votre plus grand succès à ce jour?
Chrystine: Chaque semaine on a des petits succès. Notre plus grand succès est probablement de faire partie de la communauté YouTube. On est amies avec d’autres YouTubeures et ça c’est fantastique.
Vanessa: On a été acceptées rapidement et on a créé des liens. Ce sont de vrais amis, pas simplement des connaissances.
Chrystine: Ce sont des gens qu’on regardait en vidéo et qui sont maintenant nos amis. J’ai presque 30 ans, et je viens de me faire plein de nouveaux amis créatifs et inspirants.
Vanessa: J’ajouterais un succès: je considère que c’est un succès d’avoir gardé la motivation, d’avoir persévéré.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour 2016?
Chrystine: Je souhaiterais continuer comme ça, on a vécu une super belle année, une belle première année et je ne changerais rien.
Vanessa: La base du projet, c’était rebondir de 2014 qui avait vraiment été une mauvaise année pour nous deux. C’était notre coup de pied pour partir ce projet. Et on peut dire que 2015 a été une de nos belles années. Si elle peut juste continuer…

Si vous aviez une chaîne YouTube à nous faire découvrir, laquelle est-ce que ce saurait?
C’est une de nos amies: Laurie Brillant de la chaîne «Glitter and black». Elle est vraie, il n’y a pas de flafla dans ses vidéos.

Aussi dans Relève du web :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!