Archives TC Media

Dans son budget déposé mardi, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a assuré avoir réservé de l’argent pour lancer en 2021 le chantier de prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal jusqu’à Anjou.

«J’annonce l’investissement du gouvernement dans le prolongement de la ligne bleue. Les sommes sont réservées dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) 2017-2027», a déclaré M. Leitão dans son discours. Le prolongement de la ligne bleue n’est plus au stade des études. La Ville de Montréal souhaite commencer les travaux dès 2021, pour une mise en service en 2025.»

Toutefois, on ne connaît pas la part de la réserve de 8,7G$ prévue au PQI qui sera consacrée à ce projet.

«On est extrêmement fier, a réagi le maire de Montréal, Denis Coderre. On a un gouvernement qui a écouté nos priorités.On va faire le plan financier. La STM travaille sur les plans et les devis. La ligne bleue va se faire. Je ne suis pas inquiet pour le suivi, la vigilance et la réalisation.»

«Le maire se satisfait de bien peu, a pour sa part répondu Valérie Plante, chef de Projet Montréal, l’opposition officielle à la Ville. Ça fait 25 ans qu’on attend cette ligne bleue, et il n’y a aucun engagement ferme. Je ne suis pas satisfaite. On se serait attendu à un engagement clair et à un investissement majeur et ferme.»

«Pas de somme annoncée? On a un engagement ferme, c’est le plus important. On avait besoin que Québec dise que c’est une priorité. 2021 va venir assez vite.» – Denis Coderre, maire de Montréal

Québec souhaite aussi obtenir une contribution financière du gouvernement fédéral dans ce dossier.

Le Bureau de projet pour les prolongements des lignes de métro à Montréal prévoit que la ligne bleue sera allongée de 5,5 km, jusqu’à Anjou. Cela permettrait ainsi à 80 000 usagers de plus d’emprunter la ligne bleue chaque jour.

Par ailleurs, même si on prévoit débuter les travaux en 2021, le projet demeure dans la catégorie «à l’étude» dans le PQI. Cela signifie qu’«à tout moment, le gouvernement peut se retirer», a expliqué le président du Conseil du Trésor, Pierre Moreau, en conférence de presse.

Le budget prévoit en outre 333M$ par an pour augmenter de 10% l’offre de transport en commun d’ici 2020-2021 et 400M$ pour la nouvelle Autorité régionale de transport métropolitain, qui chapeautera bientôt toutes les sociétés de transport de la métropole.

Du côté de la STM, Isabelle Tremblay, une des porte-parole, a déclaré qu’il s’agissait «d’excellentes nouvelles». Elle a ajouté que «nous prendrons connaissance des détails entourant ces annonces et serons, comme toujours, au rendez-vous pour supporter et soutenir tout avancement en transport collectif».

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!