La Société de transport de Montréal (STM) lance la plus grande campagne de recrutement de son histoire en vue des nombreux projets de transport en commun sur le point de se concrétiser.

Le prolongement de la ligne bleue, l’électrification du réseau de bus et la construction de nouveaux garages sont au nombre des projets qui obligent la STM à se préparer à embaucher «plusieurs centaines» de travailleurs d’ici 2020, dont des spécialistes des technologies de l’information, des ingénieurs, des électriciens, des mécaniciens et des contremaîtres.

Le chiffre précis d’employés recherchés n’a pas été précisé par la société de transport. «Il est difficile de s’avancer sur une donnée précise, comme le tout se base sur les besoins actuels mais aussi futurs qui peuvent évoluer, notamment les départs à la retraite», a indiqué jeudi son porte-parole, Philippe Déry.

Pour cette grande vague d’embauche, une campagne publicitaire a été lancée cette semaine dans le réseau du métro et les bus, de même que sur internet, à la radio et à la télévision, pour expliquer le rôle des travailleurs recherchés. Le microsite stmemplois.com a par ailleurs été mis en ligne.

À l’heure actuelle, la STM compte 9750 employés. Avec cet effectif, elle représente la 15e entreprise en importance au Québec.

L’accroissement du nombre d’employés de la STM est aussi l’une des raisons pour lesquelles elle pourrait déménager son siège social. Elle a récemment lancé un appel d’intérêt pour sonder le marché immobilier. La fin du bail à la Place Bonaventure est prévue pour 2023.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!