Denis Beaumont/Archives Métro L'Hôtel de Ville de Montréal

La Ville de Montréal ajoute 150 hectares (1,5 km2) de terrains protégés à son inventaire.

En vertu d’un accord de principe, Montréal protégera des terrains municipaux qui présentent un intérêt écologique élevé.

À partir d’un inventaire de terrains municipaux réalisé en 2008-2009, des biologistes ont analysé chaque terrain en fonction de leur intérêt sur le plan écologique pour établir un programme de conservation. Ce programme implique toutes les actions techniques, administratives et légales nécessaires à la protection des terrains municipaux ayant un intérêt écologique.

«Grâce à cet exercice, nous avons maintenant une vue d’ensemble des terrains à protéger dans nos écoterritoires. Cela nous permet d’éviter de devoir adopter un règlement d’exclusion pour chaque terrain qui pourrait être vendu et qui ne représente aucun intérêt écologique», a indiqué par voie de communiqué Josée Duplessis, responsable de l’Environnement et du Développement durable, au comité exécutif de la Ville de Montréal.

L’agglomération de Montréal compte protéger 6% de son territoire terrestre (3 012 hectares). L’ensemble des terrains municipaux du programme de conservation portera donc le nombre d’hectares de milieux naturels protégés sur le territoire de l’agglomération à 2 891 hectares, soit 5,78 % du territoire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!