Archives Métro L'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

Des syndiqués de tous les établissements de santé de Montréal et Laval manifesteront mercredi midi devant l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR).

C’est l’une des premières manoeuvres régionales du plan d’action national adopté la semaine dernière par la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) pour protester à la fois contre les compressions budgétaires et le projet de loi 10 du ministre de la Santé Gaétan Barrette.

«Il y aura de plus en plus d’actions de ce type, parce que le personnel est à bout de souffle et ne peut plus rendre les services comme il le voudrait, a souligné Luc Bastien, vice-président régional à la FSSS-CSN. On veut informer la population sur les impacts de ces mesures sur les services.»

Une assemblée régionale de la FSSS-CSN, qui représente près de 50 000 membres, soit des préposés aux bénéficiaires, des employés d’entretien, des employés du secteur administratif et des infirmières, dans le réseau montréalais, aura lieu aujourd’hui même pour déterminer comment déployer des actions dans la région de la métropole avec d’autres acteurs de la société qui partagent leurs inquiétudes.

«Tous les établissements de santé de Montréal doivent faire face à des compressions budgétaires, et la majorité ont mis en place des mesures administratives comme de couper des heures de service à la cafétéria, étirer des routes de nettoyage des établissements ou de contester des congés de maladie, a dit M. Bastien. Nous trouvons aussi inquiétant que le ministre, par le projet de loi 10, s’approprie tous les pouvoirs.»

M. Bastien assure que la manifestation ne perturbera d’aucune manière les services aux usagers de l’HMR.

Sylvia Provost, directrice des communications à l’HMR, assure que les mesures choisies ne toucheront pas l’offre de services aux patients. Certains postes vacants seront abolis, d’autres ne seront pas comblés après un départ à la retraite et il y aura des réductions d’heures travaillées, mais personne ne va perdre son emploi, a spécifié Mme Provost.

La FSSS-CSN a déploré que les préposés aux bénéficiaires, les employés d’entretien et les employés de bureau ne soient pas remplacés lorsqu’ils doivent s’absenter. «Le personnel restant doit travailler plus fort pour répondre aux demandes», a estimé M. Bastien. Mme Provost, de son côté, assure qu’il n’y a aucune politique en ce sens pour dégager des économies.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!