Yves Provencher/Métro

MONTRÉAL – Plusieurs amoureux de la bicyclette ont démontré, dimanche, qu’ils n’ont vraiment pas froid aux yeux.

Ils se sont joints à l’expérience «Vélo sous zéro», une activité au cours de laquelle il faut braver les conditions météorologiques rigoureuses afin de parcourir un trajet de 15 kilomètresen plein coeur de Montréal.

En entrevue à La Presse Canadienne, la directrice générale de Vélo Québec événements et voyages, Joëlle Sévigny, a résumé l’objectif de cette initiative.

Elle a indiqué que son but «est tout simplement de démystifier un petit peu la pratique de la bicyclette en hiver, un phénomène croissant […] qui se démocratise».

Elle a précisé qu’il y a un nombre grandissant d’adeptes et que «ce ne sont plus seulement quelques kamikazes».

Mme Sévigny a mentionné que ces sportifs courageux ne lésinent pas sur les moyens pour assurer leur sécurité et leur confort.

«Les gens sont bien équipés, ils adaptent leur monture avec des pneus cloutés ou à crampons […] et ils s’habillent adéquatement pas trop chaudement avec un bon coupe-vent et des vêtements qui respirent», a-t-elle expliqué.

D’un ton enthousiaste, elle a ajouté que l’adoption de ces mesures simples constitue «la clé d’une activité réussie» durant la saison froide.

En 2014, 500 participants avaient pédalé lorsque le défi «Vélo sous zéro» avait été présenté pour la première fois. Cette année, les organisateurs espéraient en accueillir deux fois plus.

Dans un peu plus de trois mois, les fous de la bicyclette auront de nouveau la chance de prendre les rues de la métropole d’assaut.

Du 24 au 31 mai, ils auront la possibilité de rouler dans le cadre du Festival Go vélo Montréal 2015.

La programmation officielle de l’événement a, d’ailleurs, été lancée dimanche.

Joëlle Sévigny a spécifié qu’une «d’une dizaine d’expériences différentes seront proposées» incluant bien sûr le populaire Tour de l’Île de Montréal qui comprendra quatre parcours de diverses longueurs.

Selon elle, le maire de la ville a d’ores et déjà confirmé qu’il sera de la partie, ce qui représentera une première pour Denis Coderre.

Mme Sévigny a conclu en disant que ceux qui veulent imiter cet élu peuvent s’inscrire dès maintenant en ligne en se rendant sur le site Internet de son organisation.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!