MONTRÉAL – Il serait possible d’augmenter du tiers la popularité de systèmes de vélos en libre-service, comme le Bixi, en procédant à quelques ajustements mineurs, affirment des chercheurs américains.

Elena Belavina et Ashish Kabra, de l’Université de Chicago, ont étudié pendant quatre mois les utilisateurs du système Vélib, à Paris. Ils se sont notamment intéressés à l’accessibilité des stations et à la disponibilité des vélos.

Les deux chercheurs ont déterminé qu’une réduction de 10 pour cent de la distance à parcourir pour atteindre une station augmenterait l’achalandage de 6,7 pour cent. De même, une augmentation de 10 pour cent de la disponibilité des vélos gonflerait l’achalandage de près de 12 pour cent.

En tenant compte de ces deux facteurs, disent les scientifiques, le système de vélo en libre-service de la capitale française pourrait augmenter son achalandage de 29,4 pour cent.

Les chercheurs calculent que la flotte mondiale de vélos en libre-service compte aujourd’hui quelque 517 000 bicyclettes réparties parmi 530 systèmes de partage.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!