Revivre le krach de 1929, assister à la construction de la Basilique Notre-Dame ou en apprendre plus sur les déboires de la Banque du peuple, voici ce que propose la nouvelle application Montréal en Histoires, qui mise sur la réalité augmentée pour permettre l’immersion du promeneur muni d’une tablette ou d’un téléphone intelligent.

La réalité augmentée?!! «Imaginez que votre téléphone est une brèche vers le passé qui permet de se projeter 100 ou 200 ans en arrière à partir de documents d’archives», expliquait Guillaume Langlois, président la firme Space & Dreams, lors du lancement officiel de l’application mercredi.

Cette dernière comprend une douzaine de capsules animées basées sur des archives historiques permettant ainsi de voir que les édifices du Vieux-Montréal sont relativement bien protégés. Mais aussi une cinquantaine de points d’intérêt historiques qui prennent une autre dimension grâce à l’audiodescription.

Selon l’élu responsable des nouvelles technologies, Harout Chitilian, ce projet est emblématique de la ville intelligente, car «il concrétise l’interconnexion entre la créativité montréalaise, le secteur privé qui a soutenu financièrement le projet et les autorités publiques». Ces dernières ont assuré sa viabilité à long terme en finançant l’installation de deux réseaux WiFi permettant de vivre pleinement l’expérience. Reste à voir si la bande passante sera capable de répondre à la demande, ce qui ne semblait pas acquis d’avance lors du lancement.

En plus de l’application, le projet Montréal en Histoires comprend un volet éducatif destiné aux écoles, ainsi qu’un très attendu programme de vidéo projections à saveur historique sur les murs aveugles du quartier qui sera dévoilé l’année prochaine.

Montréal en Histoires

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!