Yves Provencher/Métro Le SRB doit s’étendre sur 4,6km.

Le projet de service rapide par bus (SRB) qui est envisagé sur le boulevard de la Côte-Vertu et sur la rue Sauvé se retrouvera encore une fois sur la table à dessin.

Mercredi, le conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM) a approuvé l’octroi d’un contrat de 970 000$ à CIMA+ pour mettre la dernière main au projet. Cette firme de génie-conseil connaît bien le projet puisqu’elle en a développé les premières ébauches.

«L’entreprise sera responsable de faire l’avant-projet définitif, a expliqué la porte-parole de la STM, Amélie Régis. Elle raffinera le projet pour ce qui est des coûts et du concept final.»

Le nombre de stations auxquelles le SRB s’arrêtera devra être déterminé, de même que la fréquence de passage des autobus. Des précisions devront également être apportées sur les aménagements qui faciliteront les déplacements des piétons, les places de stationnement qui seront retirées, les expropriations qui devront être effectuées et la possibilité d’installer des caténaires afin d’électrifier le tronçon.

Le SRB Sauvé–Côte-Vertu doit s’étendre sur 4,6km sur le boulevard de la Côte-Vertu et la rue Sauvé, entre le boulevard Marcel-Laurin et la rue Saint-Hubert, c’est-à-dire entre les stations de métro Sauvé et Côte-Vertu. Des voies réservées seront aménagées le long du tronçon, des intersections seront reconfigurées et des aires d’embarquement seront créées. Des feux prioritaires seront par ailleurs installés pour accélérer la vitesse des bus.

L’avant-projet définitif sera remis l’été prochain au ministère des Transports, qui payera 75% de la note. Les arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et de Saint-Laurent ainsi que la ville-centre seront entretemps consultés.

D’après les documents d’appel d’offres de la STM, les coûts du SRB dans l’axe du boulevard de la Côte-Vertu et de la rue Sauvé sont évalués entre 20M$ et 26M$, ce qui inclut les mesures de mitigation pendant les travaux, qui dureront «plus d’une année». La STM espère que le projet sera complété à la fin de l’année 2017.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!