Après des années de pourparlers, le projet de construction d’une nouvelle gare de train de banlieue temporaire à Lachine commence à se concrétiser.

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) a publié cette semaine un appel d’offres afin de trouver un entrepreneur qui sera responsable du chantier, qui devrait être lancé ce printemps.

La gare du Canal, antérieurement appelée gare Lachine-Victoria, sera située sur la rue Saint-Joseph, dans l’emprise ferroviaire du Canadien Pacifique. Elle ne comprendra pas d’édicule, comme la plupart des gares de l’AMT, mais elle sera dotée d’un stationnement incitatif de 150 espaces. Un entrepôt industriel devra d’abord être démoli.

«C’est une mesure temporaire, a expliqué mercredi la directrice des affaires publiques de l’AMT, Manon Lacourse. Elle aura peut-être le potentiel de devenir permanente, mais pour l’instant, on parle d’une mesure d’atténuation dans le cadre du chantier Turcot.»

L’AMT prévoit que de 200 à 400 usagers des trains de banlieue transiteront à chaque jour par la future gare, qui sera mise en service d’ici la fin de l’année ou au début de l’année 2017.

A priori, l’ouverture de la gare était prévue en 2015, indiquait le rapport annuel 2013 de l’AMT, mais les négociations entourant l’achat du terrain ont eu pour conséquence d’ajouter des délais. L’agence gouvernementale n’a pas voulu donner plus de détails à ce sujet.

«Ce n’est jamais des projets simples, a dit Mme Lacourse. Il y a plusieurs partenaires. Il y a des surprises en cours de route. Il faut toujours composer avec de nouvelles réalités.»

L’AMT est parvenue cet hiver à s’entendre avec la Société d’habitation et de développement de Montréal. L’acquisition du terrain pour 1,3M$ aux mains du Complexe industriel de Lachine et une entente d’une durée de dix ans avec l’AMT ont été approuvées par le comité exécutif de la Ville de Montréal en janvier dernier.

Le coût du projet est évalué à 10M$. La facture sera assumée par le ministère des Transports du Québec.

Une terminus temporaire de bus
En plus de la gare du Canal, l’AMT a comme projet d’ouvrir un nouveau terminus pour autobus au centre-ville pour atténuer les problèmes de circulation pendant la reconstruction de l’échangeur Turcot.

  • Le processus d’appel d’offres devrait être lancé au cours des prochaines semaines. «Si tout va bien, on espère commencer les travaux au printemps pour une livraison cet automne», a dit la directrice des affaires publiques de l’AMT, Manon Lacourse.
  • Ce terminus temporaire, dont l’aménagement coûtera 2,65M$, sera bordé par les rues University, Saint-Jacques, Mansfield et Saint-Antoine. Six quais d’embarquement seront construits, dont deux pour des autobus articulés.
  • L’AMT réfléchit présentement à la répartition des lignes de bus entre ce nouveau terminus et celui qui se trouve au 1000, rue de la Gauchetière.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!