Paul Chiasson/THE CANADIAN PRESS Le militant a été arrêté par les policiers.

Le militant pour les droits des trans, Esteban Torres, a tenté de s’en prendre physiquement à Philippe Couillard, jeudi soir à Montréal, lors du rassemblement en mémoire des victimes de la fusillade d’Orlando. Il a lancé un projectile en direction du premier ministre en criant «revolución».

M. Couillard n’a pas été blessé et a rapidement été évacué par sa garde rapproché après l’incident. La Sûreté du Québec (SQ) dit ignorer pour l’instant la nature du projectile. Certains témoins présents sur place ont indiqué qu’il s’agissait d’une petite pierre, tandis que d’autres ont plutôt vu une boule de papier.

Le militant, qui avait livré un discours au début du rassemblement, a rapidement été arrêté par des policiers. «Il est trop tôt pour s’avancer sur les motifs du suspect ou les possibles accusations qui pourraient être déposées contre lui», a déclaré à Métro le sergent Claude Denis de la SQ. Le dossier a été confié aux bureau d’enquête sur les crimes majeurs de la SQ.

Les autres politiciens présents, dont la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, ont été évacués du rassemblement, qui s’était jusque-là déroulé dans le calme.

La foule a par la suite scandé «respect» et des gens ont entonné la chanson Over the rainbow pour détendre l’atmosphère.

Éric Pineault, président de Fierté Montréal, a rapidement condamné le geste du militant et s’est désolé de ce geste, «qui fait reculer la cause», a-t-il dit, visiblement ébranlé.

Plusieurs participants à l’événement se sont désolés que la soirée ait été assombrie par l’événement. «Je condamne son geste, je condamne sa revendication. C’est pas comme ça qu’on va faire avancer la société», a affirmé M. Pineault.

Le rassemblement, organisé par le Collectif carré rose et Fierté Montréal, se tenait au parc de l’Espoir, situé à l’angle des rues Panet et Sainte-Catherine. Le maire de Montréal, Denis Coderre et M. Couillard ont prononcé des discours lors de la soirée. Ce dernier a notamment déclaré que la communauté LGBT était un exemple de «tolérance».

LRG_DSC04688

Le militant Esteban Torres a livré un discours plus tôt dans la soirée.

Note de la rédaction: Le journal Métro condamne l’acte commis par Esteban Torres à l’encontre du premier ministre Philippe Couillard, jeudi 16 juin à Montréal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!