SAINT-JEAN, N.-B. — Dennis Oland devra patienter encore avant que la cour ne fixe une date pour la tenue d’un nouveau procès pour le meurtre de son père en 2011.

Les parties devaient fixer lundi matin, à Saint-Jean, une date pour l’ouverture du nouveau procès mais les avocats ont demandé plus de temps parce que le jugement écrit de la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick ne leur est pas encore parvenu. Les avocats se retrouveront le 3 janvier pour discuter de la suite des choses.

Dennis Oland avait été reconnu coupable il y a un an, par un jury, du meurtre non prémédité de son père, mais ce verdict a été infirmé en Cour d’appel, en octobre. Le tribunal a estimé que le juge de première instance avait commis des erreurs de droit dans ses directives aux jurés.

Une fois que les procureurs de la Couronne auront reçu le jugement écrit de la Cour d’appel, ils auront jusqu’à 60 jours pour décider s’ils portent en Cour suprême du Canada la décision de la Cour d’appel, plutôt que d’aller de l’avant avec un nouveau procès au Nouveau-Brunswick. La Couronne pourrait aussi décider d’abandonner les procédures contre Dennis Oland.

Le riche homme d’affaires Richard Oland, issu d’une dynastie qui avait fondé la brasserie Moosehead en 1867, a été retrouvé mort dans un bain de sang à son bureau de Saint-Jean, en juillet 2011. L’arme du crime n’a jamais été retrouvée.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!