Archives Métro

HALIFAX — La police de Halifax annonce qu’elle ne participera pas au défilé de la fierté dans la capitale de la Nouvelle-Écosse, cette année, après avoir considéré «le débat national» sur l’implication des policiers dans de tels événements.

Un communiqué de la police régionale de Halifax indique que la décision a été prise après plusieurs mois de discussions avec Fierté Halifax.

Le chef de police, Jean-Michel Blais, a affirmé que la participation des policiers à un tel événement pourrait attiser les divisions dans la communauté. Le fait de se retirer ainsi permettra de tenir des discussions plus approfondies sur le sujet, selon lui.

Le directeur général de Fierté Halifax, Adam Reid, dit appuyer la décision des policiers et croit que le corps policier est le premier à adopter une telle approche au Canada.

Les policiers seront impliqués dans d’autres activités de la fierté. Celles-ci seront précisées au terme de consultations avec la communauté «LGBT2Q», mais il pourrait s’agir de barbecues ou de conférences publiques.

Le mois dernier, les membres de Fierté Toronto avaient voté pour interdire la présence de policiers dans les marches ou les défilés, acceptant les demandes mises de l’avant par la branche locale du mouvement Black Lives Matter, né aux États-Unis.

Fierté Toronto avait présenté ses excuses en septembre pour son «histoire anti-Noirs» et «la marginalisation répétée des marginalisés».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!