Getty Images/Zoonar RF

Vingt-deux pourcent des adultes québécois croient que le système de santé fonctionne «assez bien», selon un sondage dont les résultats ont été publiés jeudi. Il s’agit d’un taux de satisfaction inférieur à celui identifié au Canada (35%) et dans d’autres pays du monde (50%).

Cette perception qu’ont les Québécois de leur système de santé n’a pas évolué entre 2010 et 2016, révèle le sondage. Globalement, les résultats du Québec sur les différentes thématiques évaluées (accès aux soins de première ligne, accès aux services spécialisés, accessibilité financière, etc.) sont aussi demeurés stables entre 2010 et 2016.

Le rapport, intitulé Perceptions et expériences de la population: le Québec comparé, est le fruit d’une enquête internationale effectuée en 2016 sur les politiques de santé par le Commonwealth Fund.

On y apprend aussi que 25% des adultes québécois rapportent ne pas avoir accès à un médecin de famille (contre 15% au Canada), et que 41% des personnes interrogées dans la province rapportent pouvoir voir un médecin ou une infirmière le jour même ou le lendemain en cas de besoin (contre 45% au Canada et 59% en moyenne dans les pays participants). Cela constitue une légère hausse depuis 2010, où le taux était de 32%. Il est toutefois difficile, pour 72% des Québécois, d’avoir accès aux soins médicaux le soir, la fin de semaine ou un jour férié.

«Les résultats montrent qu’au Québec, la problématique la plus importante demeure celle de l’accès aux soins, ce qui explique une grande part de l’insatisfaction de la population à l’égard du système de soins malgré une perception positive de la qualité des soins reçus», a mentionné dans un communiqué la commissaire à la santé et au bien-être par intérim, Anne Robitaille.

Trente-huit pourcents des Québécois trouvent que les soins reçus sont excellents, et 31% les jugent très bons. Au pays, ces pourcentages sont légèrement plus élevés, atteignant 43% et 33%.

Le Québec obtient les meilleurs résultats au niveau de la relation avec le médecin de famille. Deux Québécois sur trois affirment que leur médecin connaît bien leurs antécédents.

En ce qui concerne l’utilisation des urgences, on note que 38% des Québécois ont déclaré, en 2016, avoir effectué au moins une visite à l’urgence au cours des deux dernières années, alors que ce pourcentage était de 44% en 2010.

Ce sondage a été effectué entre le 1er mars et le 22 juin 2016 auprès de 27 000 adultes, dans 11 pays. Au Québec, ce sont 1002 personnes qui ont été interrogées. Les pays participants sont le Canada, l’Australie, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, la Suède, la Suisse, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!