La programmation extérieure de la 29e édition des Francofolies vient d’être dévoilée au cours d’un sympathique 5 à 7 à l’Esplanade de la Place des Arts. Au total, 150 spectacles gratuits se dérouleront du 8 au 18 juin. Outre les pointures habituelles (Paul Piché, Bernard Adamus, Yann Perreau, Karim Ouellet…), cinq propositions seront à surveiller.

L’événement d’ouverture


Demander aux délirants Trois Accords de lancer les festivités est déjà une excellente nouvelle. Mais de retrouver leurs textes absurdes en compagnie du rock léché de Dumas, du hip-hop de Pierre Kwenders et de la pop harmonieuse de Lydia Képinski?! L’amalgame biscornu et extrêmement bizarre risque d’en dérouter plus d’un et d’attirer une foule de curieux. Qui sait, cela pourrait donner un super groupe.

Jeudi 8 juin dès 18h, Scène Ford

Desjardins, on l’aime tu!

L’album hommage Desjardins tourne encore en boucle que l’on vient d’annoncer qu’il sera présenté en plein air. Tous les artistes présents sur le disque – les Fred Fortin, Safia Nolin, Avec pas d’casque et autres Philippe B – y seront et on promet des surprises à revendre, un band à part entière et environ 1h45 minutes de musique. Il ne manquerait plus qu’une apparition de Richard Desjadins et ce serait la totale.

Dimanche 11 juin à 21h, Scène Bell

Antoine Corriveau

L’auteur-compositeur-interprète québécois le plus pertinent du moment défendra son bien nommé Cette chose qui cognait au creux de sa poitrine sans vouloir s’arrêter, possiblement le meilleur disque francophone de 2016. Un opus sombre et mélancolique à souhait, où un spleen d’une beauté indicible inscrit sa propre mélodie dans l’âme de l’auditeur. À expérimenter avant que le succès populaire tant mérité arrive enfin à l’auteur du déjà magistral Ombres longues.

Lundi 12 juin à 23h, Scène Ford.

Octave Noire

Jusqu’à maintenant en 2017, un disque francophone sort du lot: Neon d’Octave Noir. Un premier effort riche de sens, où l’esprit synthétique des années 70 rencontre la chic pop électro atmosphérique. La voix singulière du chanteur Patrick Moriceau se la joue Gainsbourg ou Biolay, alors que l’orchestration dantesque lorgne davantage vers l’onirisme contrôlé d’un Air et de Kraftwerk. Une belle découverte à faire en attendant de le revoir le lendemain à la Salle Wilfrid-Pelletier en première partie de Daniel Bélanger.

Vendredi 16 juin à 20h, Scène Siriux XM

Vive Montréal aux Francos

L’événement de clôture se met en mode 375e anniversaire de Montréal. Au menu: neuf heures de musique en continu! Le tout se terminera avec une prestation endiablée des Cowboys Fringants. Évidemment si on veut y assister absolument, c’est pour enfin voir et entendre IAM célébrer le 20e anniversaire du grand classique rap L’École du Micro d’Argent. La curiosité est également piquée envers Louve, un spectacle exclusivement féminin qui regroupe notamment Ariane Moffatt, Mara Tremblay et Marie-Pierre Arthur.

Dimanche 18 juin dès 15h, Scène Bell et Scène Ford

 

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!