Sean Young/Collaboration spéciale

AVERTISSEMENT : Le texte suivant peut contenir des traces de mauvais jeux de mots liés à l’alcool, nous préférons vous en avertir.

Le spectacle de cirque Scotch & Soda peut provoquer l’euphorie, mais ne doit en aucun cas être consommé avec modération.

Personnellement, il ne nous viendrait jamais à l’idée d’ajouter du soda à notre scotch. Ni même de lier le cirque et le jazz, comme le fait la troupe australienne Company 2.

Alors, on avait deux bonnes raisons de douter de l’efficacité de ce spectacle.

Eh bien, on s’est gouré sur toute la ligne (ou presque), car qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse, hein? Et de l’ivresse, il y en a dans Scotch & Soda, au propre comme au figuré.

Si on se fie aux réactions enthousiastes de certains, l’ivresse est dans la salle (au figuré). Mais aussi sur scène, où l’alcool est souvent présent, vu que l’action se passe dans un bar européen du XIXe siècle.

Voir une acrobate marcher sur une série de bouteilles installées debout est quelque chose qui ne nous avait jamais été offert (et on en a de la bouteille, côté spectacles de cirque!). C’est d’ailleurs le côté sympathique des cinq acrobates.

Même s’ils ne renouvellent pas le genre, se cantonnant à des disciplines connues (sangles aériennes, bascule coréenne, corde lisse et vélo acrobatique), ils proposent toutefois pour chacune d’elle des mouvements de leur cru qu’on n’avait jamais vus.

Mais c’est surtout l’assemblage du cirque (scotch) et du jazz (soda) qui donne au spectacle toute sa dimension. Car ici, les musiciens (Uncanny Carnival Band) ne sont pas cantonnés à l’arrière-scène et ont tous l’occasion de pétiller durant la soirée. Mention spéciale pour le porté de guitariste.

Finalement, avec Scotch & Soda, on se rend compte que l’un ne va pas sans l’autre, mais que si on devait les séparer, on irait plutôt écouter les musiciens (sans le cirque) que voir les acrobates (sans le jazz).

Bref, on est plus soda que scotch et notre foie en a été le premier surpris!

Info
Scotch & Soda
Présenté jusqu’au 21 juillet au Théâtre St-Denis dans le cadre de Montréal Complètement Cirque.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!