C’est lors du concert de Eagles of Death Metal que les terroristes ont ouvert le feu à Paris le 13 novembre dernier. Tous les membres du groupe de rock américain s’en sont sortis indemnes, mais ils ont perdu plusieurs collègues lors de la fusillade.

Le groupe est de retour aux États-Unis et a parlé pour la première fois depuis la tragédie ce mercredi.

«Bien que nous soyons désormais rentrés chez nous et en sécurité, nous sommes horrifiés et tentons toujours de comprendre ce qu’il s’est passé en France. Nos pensées et nos coeurs vont tout d’abord à notre frère Nick Alexander et nos collègues Thomas Ayad, Marie Mosser et Manu Perez, ainsi que tous nos amis et nos fans dont les vies ont été prises à Paris, ainsi qu’à leurs amis et familles.

En plus d’être liés dans le deuil avec les victimes, les fans, les familles et les citoyens de Paris et tous ceux qui sont touchés par le terrorisme, nous sommes fiers d’être unis, avec notre nouvelle famille, dans un objectif commun d’amour et de compassion. […]

Vive la musique, vive la liberté, vive la France et vive Eagles of Death Metal.»

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!