Les films Séville Josh Hutcherson et Jennifer Lawrence

The Hunger Games se termine avec la rébellion de Mockingjay – Part 2 (La révolte: dernière partie). Son réalisateur, Francis Lawrence, de passage à Montréal jeudi, revient avec Métro sur cette franchise culte.

Vous avez réalisé les trois derniers volets en trois ans…
C’était vraiment épuisant! Surtout qu’à un moment, je travaillais sur les trois films en même temps…

Les admirateurs de Hunger Games sont parmi les plus passionnés…
Tout à fait! Je me rappelle encore la première de Catching Fire (L’embrasement) à Rome, devant 10 000 fans en délire.

Sentez-vous qu’après les attentats à Paris, on verra cet épisode – et même la série tout entière – d’une autre façon?
C’est sûr et certain que des liens vont se faire. On parle de sujets comme les conséquences de la guerre et de la violence. Ça peut évoquer ce qui s’est passé en France.

C’est la dernière fois qu’on pourra apercevoir Phillip Seymour Hoffman…
Au début, c’était très difficile de revoir les images qu’il avait tournées. Mais avec le temps, je me suis habitué à sa présence à l’écran et j’ai chéri le moment que j’ai pu passer avec lui.

Faire une suite ou un antépisode serait-il une bonne idée?
Non. Sauf si c’est une initiative de l’auteure, Suzanne Collins.

Et un remake dans quelques années?
Avec Hollywood, on ne sait jamais. Peut-être que dans 10 ans… mais je ne pense pas en faire partie!

«J’ai grandi avec Star Wars, Indiana Jones et Back to the Future, et même là, je n’étais pas aussi enthousiasmé que les gens le sont par The Hunger Games. Dans 25 ans, ils vont montrer les films à leurs enfants et se rappeler ces cinq années passées à vivre et à respirer avec ces personnages.» – Francis Lawrence, réalisateur

Quelle est la question la plus incroyable qu’on vous a jamais posée sur la série?
Ce n’est rien d’exceptionnel. On m’a demandé pourquoi tout le monde était chaste. Ce n’est pas comme à l’époque d’I Am Legend, où un journaliste m’a demandé si le personnage de Will Smith avait des relations sexuelles avec son chien…


The Hunger Games: Mockingjay – Part 2
En salle dès vendredi

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!