Collaboration spéciale Les lampadaires du boulevard de L'Île-des-Sœurs resteront éteints pour encore quelques temps.

La piste cyclable de L’Île-des-Sœurs restera dans le noir pour encore plusieurs semaines. L’arrondissement doit s’assurer auprès de la Direction de la santé publique (DSP) que les nouveaux lampadaires, installés le vendredi 18 septembre au coût de 225 000$, ne représentent aucun danger pour les passants.

«Aucun lampadaire ne sera mis en fonction tant que nous n’aurons pas d’indication claire de la Direction de la santé publique qu’ils sont sécuritaires», explique Honorine Youmbissi, chargée de communication.
L’ingénieur à la retraite, Bernard Tessier, a demandé au dernier conseil d’arrondissement que la DSP se prononce sur l’impact de l’éclairage DEL sur la santé. Une étude de l’Organisation mondiale de la santé lui avait mis la puce à l’oreille.

Ce type d’éclairage est beaucoup trop lumineux pour les besoins de la piste cyclable. «Les lumières choisies sont des 5000 lumens. Elles sont habituellement utilisées pour éclairer un boulevard ou d’autres grandes artères», affirme l’insulaire.

En 2013, une étude faite par la Dre Celia Sanchez-Ramos de l’Université Complutense de Madrid concluait que les lumières DEL pouvaient causer des dommages à la rétine.

Si Verdun n’a pas attendu la DSP avant de procéder à l’installation des 44 luminaires, puisque le contrat avait déjà été octroyé, l’arrondissement les gardera fermés jusqu’à son verdict.

«Advenant qu’un effet nocif sur la santé soir révélé, nous n’aurons qu’à changer l’unité d’éclairage par un autre système. Le reste de l’installation pourra être conservé», termine Mme Youmbissi.

Noirceur
Bien que Bernard Tessier approuve la décision de l’arrondissement, il ne croit pas que ce soit une raison pour garder les pistes cyclables dans le noir.

«Ce qui m’inquiète, c’est lorsque les journées vont raccourcir. Les enfants devront emprunter ce chemin pour revenir de la nouvelle école et ils seront dans la noirceur», affirme-t-il.
Voilà déjà un an que les résidents attendent que la piste cyclable soit éclairée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!