Devant le fait que Lachine soit ignorée des plans du futur Réseau Électrique Métropolitain (REM) , l’Alliance jeunesse de l’arrondissement réclame un tramway entre Lachine et le centre-ville pour desservir la population locale alléguant que ce mode de transport coûterait moins cher et pourrait desservir encore plus d’usagers que le projet de la Caisse de dépôt.

Les six adolescents qui forment l’Alliance ont présenté cette proposition le 8 novembre, dans le cadre des consultations publiques sur la Stratégie Centre-Ville de Montréal. Invités par les administrateurs de la Ville, ils ont déposé un mémoire de six pages présentant leur objection à ce que Lachine soit ignorée par le projet du Réseau Électrique Métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

Tour à tour, Rayana Speede, Andrew Aziz, Julian Menga, ainsi que leurs trois compères Jeanne Castagnier-Charlebois, Alycia Di Iorio-Decker et Karl Dubois ont pris le micro pour demander que la province investisse dans une alternative au tracé et à la technologie du REM, soit un tramway moderne en voie réservée.

Selon le document déposé par l’Alliance, le tramway gagnerait en popularité à travers le Canada. Il coûterait aussi trois fois moins cher que le train électrique proposé et pourrait desservir quatre fois plus de citoyens. Pour appuyer leur argumentaire, ils citent d’ailleurs le document déposé par le Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME) devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement sur le REM.

« Par dollar investi, le nombre d’utilisateurs du tramway serait ainsi 11 fois plus élevé que pour le métro automatique léger. Comme le tramway offrirait à la fois un lien rapide vers le centre-ville et en plus une véritable desserte locale, il devrait permettre d’accroître encore plus la proportion d’utilisateurs des transports collectifs que l’option skytrain. Cet écart serait encore plus grand avec l’aménagement de véritables écoquartiers, favorisés par l’option tramway. »

Il y est suggéré que cette technologie pourrait ainsi combler les besoins de l’Est, de l’Ouest, ainsi que ceux du centre-ville de manière plus équitable.

La conseillère d’arrondissement Maja Vodanovic, qui est à l’origine de l’Alliance jeunesse de Lachine, leur a servi de mentor au cours de cette première expérience dans la démocratie participative.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus