Sandrine Paquet Cinq élèves d'établissements montréalais se sont classés parmi les 24 finalistes du concours Les voix de la poésie, dont Charlie Rivard du Cégep de Saint-Laurent et Alice Blouin-Décoste du Collège Sainte-Anne.

Alice Blouin-Décoste est présentement à Toronto. L’étudiante au Collège Saint-Anne de Lachine prend part à la finale du concours pan canadien Les voix de la poésie.

L’adolescente de 16 ans s’est classée parmi les cinq meilleurs de la région métropolitaine.

«Je me suis inscrite un peu par hasard avec l’aide de ma professeure de français, Anouk Gariépy. Je ne m’attendais pas à être sélectionnée. La poésie est une toute nouvelle avenue pour moi», mentionne-t-elle avec enthousiasme.

De nature plutôt extravertie, Alice se destine vers l’art dramatique où elle hésite entre le jeu, la mise en scène et la scénographie.

Concours

Les voix de la poésie a vu le jour en 2010 à l’initiative de Scott Griffin, le président fondateur de Griffin Trust For Excellence In Poetry. Cet organisme sans but lucratif se dédie à promouvoir la poésie auprès des élèves de partout au pays. Il les incite les Canadiens, jusqu’à l’âge adulte, à la lecture, l’écriture et la récitation de textes de poésie.

Les participants sont choisis parmi plus de 10 000 candidatures d’élèves qui ont soumis des enregistrements vidéo de trois poèmes dans un répertoire exhaustif suggéré.

Les 24 finalistes se disputent 25 000 $ en prix à gagner pour eux-mêmes et leurs bibliothèques scolaires.

Le concours est très populaire puisque depuis ses débuts, les poèmes ont été lus plus de huit millions de fois. Ce sont aussi plus de 250 000 étudiants qui ont appris par cœur des textes.

Dernière chance

Charlie Rivard étudie en littérature au Cégep de Saint-Laurent. Âgé de 18 ans, c’est sa dernière opportunité de pouvoir participer.

«J’ai connu le concours en secondaire 5. J’y ai participé toutes les années suivantes. Au début, j’y allais un peu à tâtons, mais maintenant j’ai de l’expérience et suis plus à l’aise dans mes poèmes. Je me sens plus connecté. J’ai confiance», ajoute-t-elle.

L’étudiante est une habituée des foules puisqu’elle est déjà membre d’Autodafé, un duo Indi-folk dont le premier album devrait sortir d’ici peu.

Les neuf meilleurs concurrents se disputent les titres de grands champions des sections anglaise, française et bilingue. Des poètes francophones et anglophones tels qu’Éric Charlebois, Liz Howard, Canisia Lubrin, Pierre Nepveu, Adam Sol et Erika Soucy jugent les performances des finalistes.

Le spectacle de la grande finale de «Les voix de la poésie/PoetryIn Voice» a lieu aujourd’hui (jeudi 19 avril) au théâtre Isabel Bader, à Toronto. La finale est diffusée en direct sur le site de l’organisme.

Pour plus d’infos

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!