C’est en voyant des gens ramasser bouteilles et cannettes dans les poubelles et les bacs de récupération que Jody Aveline a eu l’idée d’en faire son gagne-pain. Depuis juin, le résident de Verdun a créé Cans4Cash , une entreprise de collecte qu’il opère seul, sept jours sur sept.

Parti de chez lui à l’âge de 16 ans, le Verdunois de 44 ans, qui souffre de légers handicaps, a occupé divers emplois manuels et a même été monteur de lignes aux États-Unis. Récemment incapable de se trouver un boulot, même à la suite de nombreuses entrevues, Jody Aveline a décidé de créer sa propre entreprise.

La recette de Cans4Cash est simple. En faisant du porte-à-porte, M. Aveline achète, à prix réduit, des bouteilles et canettes consignées que les gens ne récupéreraient pas nécessairement.  Il récupère par après la pleine valeur de ces dernières à l’épicerie.

Depuis le 1er juin, il arpente les rues de LaSalle, Verdun et du Sud-Ouest en offrant son service. «Nous grandissons au rythme d’un client par jour», explique-t-il.

Débuts modestes
Si son entreprise compte actuellement environ 150 clients, dont 85 sur une base régulière, Jody Aveline avoue humblement que les profits ne sont pas encore au rendez-vous. Les revenus peuvent varier entre 7$ et 80$ par jour. Le nombre de clients peut pour sa part atteindre une douzaine par semaine.

Pour les clients qui ont moins de 5$ en bouteilles et cannettes, «j’achète au tiers du prix de la consigne et je la change au magasin. Quand c’est pour plus de 5$, je paie la moitié du prix.

L’entreprise collecte les bouteilles de plastique de cinq sous, les cannettes d’aluminium de 5 à 20 cents et les bouteilles en verre de 10, 20 ou 30 cents, remboursables par Consigne Québec.

«J’investis une partie de l’argent pour faire rouler la compagnie et le reste pour des causes telles le cancer, la Fondation rêves d’enfants, les enfants malades, le club des petits déjeuners et autres».

Projets d’avenir
Même s’il a commencé en bas de l’échelle, Jody ne manque pas d’ambition et souhaite que son entreprise, puisse un jour agrandir son territoire à la région montréalaise et, pourquoi pas, à tout le Québec. «Mon objectif est d’engager une dizaine de personnes d’ici 2017», lance le propriétaire.

Son entreprise, qui a son propre site web, est aussi présente sur Facebook et Twitter.

Jody Aveline souhaite que son entreprise demeure la plus écologique possible. Elle possède d’ailleurs quatre vélos équipés de remorques. Quand on lui demande comment il compte offrir son service en hiver, le principal intéressé répond qu’il est même prêt à installer des traineaux à ses vélos.

Des chiffres pertinents
400 millions de contenants consignés jetés à la poubelle chaque année au Québec
Plus d’un million de contenants consignés finissent dans la nature.
Les Québécois renoncent à 20 M$ de consigne par année.
1500 tonnes de verre déversés dans les décharges chaque mois.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!