Steve Caron/TC Media Les policiers du PDQ 46 ont récemment tenu une opération radar en compagnie d'élèves de l'école Cardinal-Léger pour sensibiliser les automobilistes à la vitesse dans les zones scolaires.

Stationnement en double file, virage en «U» non sécuritaire, arrêts dans des zones interdites et vitesse au-delà des limites permises, les abords de l’école primaire Cardinal-Léger sont le théâtre de nombreuses infractions au Code de la sécurité routière comme a pu le constater TC Media.

Lors d’une opération radar, tenue le 21 septembre, par les policiers du poste de quartier (PDQ) 46, en moins d’une heure les agents ont intercepté une dizaine d’automobilistes circulant à des vitesses moyennes de 52km/h dans une zone de 30km/h.

Un peu plus de 25% des conducteurs ont ainsi été épinglés. «C’est beaucoup, avoue François Léonard , lieutenant au PDQ 46. Nous effectuons plusieurs opérations policières et c’est l’un de nos endroits problématiques.»

Heureusement pour les conducteurs, l’opération en était une de sensibilisation. Ceux-ci ont reçu des billets de courtoisie remis par des élèves de l’école.

L’école Cardinal-Léger se trouve dans un secteur névralgique de l’arrondissement d’Anjou. Avec les commerces de la place Chaumont, l’aréna Chaumont, la présence de plusieurs organismes communautaires à proximité, la circulation y est régulièrement achalandée.

Pierre Allard est brigadier scolaire depuis quatre ans. Chaque jour, il est témoin de l’impatience des automobilistes. Il travaille à diverses intersections de l’arrondissement et doit redoubler de vigilance pour assurer la sécurité des enfants.

Des parents pressés qui viennent déposer leur enfant à l’école ou à la garderie de Cardinal-Léger sans se soucier des règles, il en voit quotidiennement.

Seulement au cours de notre entretien d’une quinzaine de minutes, nous avons assisté à plusieurs situations qui auraient pu se traduire par des constats d’infraction.

Principalement, des voitures abandonnées ou garées en double file, des enfants qui traversent en plein milieu de la rue plutôt qu’aux intersections et le non-respect des traverses piétonnes. Et même des voitures qui coupent le brigadier lors de son travail.

Autant d’événements qui auraient pu mal se terminer.

«Nous devons avoir des yeux tout le tour de la tête, indique le brigadier. Le pire, c’est que les infractions sont commises par des parents.»

M. Allard croit que de petits gestes pourraient améliorer la sécurité des enfants. «Plusieurs panneaux de signalisation sont devenus illisibles. Surtout ceux annonçant le corridor scolaire au coin de des Ormeaux et Chaumont. Et d’autres sont partiellement obstrués par des branches d’arbres. Ça ne prend pas de grandes interventions.»

Les policiers songent même à demander à l’arrondissement à ce que la ligne pointillée, de la rue des Ormeaux, devant l’établissement scolaire devienne une ligne pleine.

Cela éviterait les virages en «U» et pourrait diminuer le stationnement en double file, estime-t-on.

Mais encore faut-il que les automobilistes respectent le marquage, ajoutent les policiers.

Les problèmes de sécurité dans les zones scolaires ne sont pas propres à l’arrondissement d’Anjou. Des constats similaires ont été faits sur le territoire de Saint-Léonard et Montréal-Nord par TC Media.

 

Excès de vitesse km/h Points d’inaptitude Amendes et frais $
20 1 102
25 2 137
30 2 194
35 3 266
40 6 531
50 10 671

Au-delà de 40 km/h de la limite permise, les automobilistes sont en grand excès de vitesse. En plus de l’amende, le permis de conduire sera sanctionné pour une période de sept jours.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus