Collaboration spéciale Le projet phare de la Programmation des voies cyclables 2017-2018 dans Mercier – Hochelaga-Maisonneuve demeure l'ajout de 2,3 km à la piste de l'avenue Souligny.

La ville-centre prévoit ajouter près de sept kilomètres au réseau cyclable de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve (MHM) d’ici 2018. Pourtant, des projets longtemps attendus par les citoyens ne figurent toujours pas dans les travaux à réaliser.

Parmi les tronçons que la ville-centre souhaite faire dans sa programmation 2017-2018, le projet majeur est celui de l’avenue Souligny, entre les rues Honoré-Beaugrand et Pierre-Bernard, un parcours de 2,3km.

Le lien des rues de Cadillac et de Carignan, entre les rues Sherbrooke et l’avenue de Charrette, pour des distances respectivement de 1,6km et 1,5km, figurent aussi dans les cartons de la ville-centre.

Et finalement, le tronçon de la rue Liébert d’une distance de 0,8km, passant par les rues Hochelaga et Saint-Émile, pour rejoindre l’avenue Souligny; et celui qui permettra de prolonger de 0,6km l’axe existant du boulevard Pierre-Bernard jusqu’à la rue Robitaille est aussi priorisé.

La forme des projets – piste cyclable en site propre, chaussée désignée ou encore voie cyclable –  et les coûts associés demeurent inconnus pour le moment. Des annonces sont à venir en mai pour détailler chacun des projets, a fait savoir Philippe Sabourin, du service des communications de la ville-centre, en guise de réponse aux demandes de TC Media.

Des priorités oubliées
Le Collectif en environnement de Mercier-Est, qui se penche sur le développement du réseau cyclable de l’arrondissement, préfère de son côté attendre avant de se réjouir.

Le président du collectif, Raymond Moquin, se montre prudent.

«L’enfer est souvent dans les détails et 3,7km pour la partie de Mercier-Est – soit le secteur à l’est de l’autoroute 25 -, c’est bien peu.»

Depuis quelques mois déjà, les membres du collectif militent pour un lien nord-sud qui permettrait de relier les rues Sherbrooke et Notre-Dame en utilisant la future piste multifonctionnelle prévue entre les rues Tellier et Hochelaga dans le cadre des travaux de réaménagement de l’autoroute 25.

Des améliorations sont aussi souhaitées dans l’axe de l’échangeur Sherbrooke, toujours dans le cadre des travaux du ministère des Transports, pour que les cyclistes n’aient pas à se faufiler entre cinq voies d’automobiles.

«Ce sont deux dossiers majeurs et prioritaires pour nous et qui ne figurent pas dans les projets actuels de la ville-centre», se désole M. Moquin.

Ce dernier demeure positif et croit que les dossiers peuvent évoluer. Des discussions se poursuivent entre les représentants du collectif et les représentants des parties concernées. Des solutions ont été avancées de part et d’autre, mais encore du travail reste à faire.

Une nouvelle rencontre est d’ailleurs prévue dans les prochaines semaines.

La conseillère de Projet Montréal de Maisonneuve – Longue-Pointe, Laurence Lavigne Lalonde, indique pour sa part que le message envoyé par l’administration Coderre n’en est pas un qui témoigne d’une véritable préoccupation pour la sécurité des cyclistes.

«Les efforts ne sont pas mis à la bonne place. Il n’y a rien dans la programmation 2017-2018 pour sécuriser les cyclistes de la rue Sherbrooke ou ceux qui empruntent la rue Notre-Dame. La piste actuelle de la rue Notre-Dame est le seul lien majeur est-ouest. Elle a besoin d’une réfection majeure.»

Selon elle, pour améliorer le réseau cyclable, cela prend une véritable volonté politique et davantage de ressources financières.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!