Capture d'écran L'auteur de la vidéo portait un masque du personnage du Joker, un ennemi de Batman.

L’homme de 24 ans qui se serait déguisé en «Joker» en menaçant «d’éliminer un Arabe par semaine» en guise de représailles aux attentats de Paris a comparu, mercredi après-midi, au palais de justice de Montréal. Il fait face à quatre chefs d’accusation, dont incitation à la haine.

Jesse Pelletier, qui a été arrêté dans la nuit de mardi à mercredi, sur la rue Monselet, à Montréal-Nord, est accusé d’avoir proféré des menaces, utilisé une fausse arme, incité publiquement à la haine contre un groupe identifiable et fait craindre que des activités terroristes étaient ou seraient menées, dans ce cas-ci, contre la communauté arabe.

Le jeune homme qui se déplace en fauteuil roulant est apparu dans le box des accusés vêtu d’une camisole blanche, très calme, et visiblement dépassé par la proportion qu’a prise la diffusion de cette vidéo sur YouTube, mardi.

Son avocate, Audrey Amzallag, a indiqué que son client plaidera fort probablement non coupable puisque pour lui, ce n’était qu’une mauvaise blague.

Quand il a réalisé l’impact de la publication de la vidéo et qu’il a voulu la retirer de l’Internet, il était trop tard.

«Il n’est pas affilié à aucun organisme et il y a même des gens dans son entourage qui sont arabes», ajoute Me Amzallag, précisant que M. Pelletier, qui n’a aucun antécédent criminel, se sent «vulnérable» et a peur pour la suite des choses.

Selon l’avocate, l’accusé, qui est aussi le père d’un enfant, a le soutien de sa conjointe.

Il sera de retour en cour le 23 novembre, pour son enquête sur remise en liberté.

Propos inquiétants
Rappelons que dans la vidéo diffusée mardi, l’homme menaçait «d’éliminer un arabe par semaine» pour «nettoyer la province du Québec».

Il disait être membre d’un groupe d’une dizaine de personnes qui aurait l’intention de commettre «une chaine de meurtres».

«À partir de la semaine prochaine, il y aura des meurtres au travers le Québec. On a décidé de prendre nous-mêmes les choses en main » menaçait l’homme.

Il brandissait une arme tout en se filmant, mais il ne s’agissait que d’un jouet.

Blague de mauvais goût
Mercredi, le maire de Montréal-Nord, Gilles Deguire, a commenté la situation en qualifiant l’accusé «d’imbécile».

«Il a voulu se rendre important et il a ce qu’il mérite, dit-il, faisant référence à son arrestation. Ce n’est pas une bonne façon de répondre à ce qui s’est passé [en France].»

Par ailleurs, Chantal Plante, une femme qui affirme être la belle-mère du jeune homme s’est confiée à une émission de Radio X, quelques heures après l’arrestation du suspect.

Selon elle, il ne s’agirait que d’une très mauvaise plaisanterie qu’il aurait commise pour se désennuyer.

«Il n’aurait pas été tué des gens. Il a de la difficulté à se déplacer […] Il a une maladie des os et il le prend excessivement mal. […] Puis, il y a un petit fond de racisme en lui», a-t-elle expliqué à l’émission Moreault en jase.

La vidéo aurait été tournée avec le téléphone cellulaire du suspect, dans une pièce adjacente à la chambre de son enfant.

«Il est bien gentil. Mais avoir fait ça, je le trouve niaiseux et stupide». Elle ajoute toutefois que sa fille est bouleversée.

«Ma fille est en beau câli… Elle s’est fait réveiller à 2h du matin. Le swat qui défonce ta porte chez vous, ce n’est pas trop le fun».

«J’ai dit à ma fille “ne pleure pas, il a voulu faire une connerie, qu’il assume ses gestes aujourd’hui, c’est tout. Il est juste passible de cinq ans de prison. Ça va peut-être y laver le cerveau, lui faire du bien”.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!