Loto-Québec Yves Robitaille, qui habite à Montréal-Nord, vient de remporter 5 000 000 $.

Un résident de Montréal-Nord, âgé de 60 ans, est à présent multimillionnaire grâce au Lotto 6/49. Une belle revanche pour cet ancien employé du secteur de la construction qui a connu de multiples problèmes de santé et qui touche une faible pension d’invalidité.

«On va prendre ce chèque avec plaisir», balbutie Yves Robitaille, encore très ému. Pour ce Nord-Montréalais, la vie risque de changer.

Opéré déjà à deux reprises d’une hernie discale, cet ex-employé de la construction à Ottawa puis poseur de céramique à Montréal, aujourd’hui à la retraite, vivait avec une pension d’invalidité d’environ 900$.

Célibataire et sans enfant, le gagnant a également vaincu un cancer des poumons en 2014, après avoir connu des problèmes d’alcool.

«Mais depuis 10 ans, je n’ai rien touché. Je ne suis plus capable de boire», détaille-t-il.

«J’ai bossé fort toute ma vie»
Issu d’une famille de 15 enfants, Yves Robitaille a travaillé dès l’adolescence. «J’ai bossé fort toute ma vie. À 12 ans, j’aidais mon père à nettoyer des écoles et les stores. On lavait le plancher des salles de classe durant les congés. On ne partait jamais en vacances», se souvient-il.

Joueur régulier depuis une quarantaine d’années, Yves Robitaille a pris en début de semaine dernière sa canne, franchi les quelques dizaines de mètres qui séparent son domicile du magasin Proxim situé sur le boulevard Gouin Est qu’il fréquente régulièrement, pour vérifier son billet de loterie.

«Il venait de gagner un billet gratuit, raconte Natalie Martin, la propriétaire du commerce. Une vendeuse lui a proposé de rejouer, il a simplement dit oui.»

Une chance sur 14 millions
C’est la possibilité qu’avait Yves Robitaille de remporter ce gros lot

50 000$ pour le détaillant
Le 21 juillet, Yves Robitaille va vérifier le tirage dans un autre détaillant. «Lorsque j’ai donné le billet, la machine a fait un drôle de son. On m’a dit que j’avais gagné, on m’a donné une chaise pour m’assoir et des débarbouillettes pour m’essuyer le front. Puis Loto-Québec m’a appelé, un taxi est venu me chercher, et j’ai reçu mon chèque», bredouille-t-il avec émotion.

Le lendemain, il se rend au Proxim. Tout sourire. «J’étais en train de servir des clients, mes employées sont venues me chercher, me disant que j’allais être contente. J’étais incrédule, j’avais de la misère à y croire», assure Natalie Martin, qui empoche quant à elle 1% du gain, soit 50 000$.

Aider des enfants
De son côté, Yves Robitaille garde le silence. Il attend la noce de son plus jeune frère, samedi soir à Ottawa, pour annoncer la bonne nouvelle. «Avec cet argent, je ne vais pas devenir fou», promet le retraité.

«Je vais faire plaisir à la famille puis placer l’argent, avance-t-il, avant une rencontre avant son notaire pour établir son testament. Dans ma famille, il y a plusieurs problèmes de santé, on a vaincu des cancers. Mais on est des forts.»

«Je vais aider des enfants, des gens qui en ont besoin, reprend-il. Je ne sais pas encore qui, mais je veux être solidaire.»


Comment gérer cet argent?

Loto-Québec fournit quelques conseils aux gagnants. En voici une sélection:
– Se donner le temps avant de prendre des décisions
– Partir en voyage pour réfléchir
– Apprendre à dire non
– Répondre à des besoins réels
– Recourir aux services de professionnels reconnus et accrédités par des organismes compétents
– Soyez vigilant lorsque vous recevez des demandes d’amitié de la part de personnes que vous ne connaissez pas ou qui prétendent vous connaître.
– Restez fidèle à vous-même, ne changez pas ce qui va bien dans votre vie
– Profitez de votre gain et consacrez du temps aux activités qui vous passionnent

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!