Photo: Gracieuseté L'œuvre Toronto Terror sera dévoilée pour la première fois à Toronto, fin février.

art-rivalite-mtl-toUn Youppi géant en train de terroriser les résidents de Toronto, voilà le rêve que peut caresser certains partisans du Canadien. L’inverse est tout aussi vrai avec la mascotte FourKay chassant à coup de bâton de hockey les Montréalais. Deux artistes aux techniques diamétralement opposées ont traduit cette rivalité sur canevas.

Denise Buisman Pilger, une néerlandaise résidant à L’Île-Bizard, et Jono Doiron, du Plateau-Mont-Royal, ont récemment collaboré pour offrir un point de vue ludique. Leurs œuvres seront présentées dans la Ville reine à l’une des plus importantes foires d’art contemporain au pays, l’Artist Project, à la fin février.

«Parce que nous vivons à Montréal et que les œuvres seront exposées pour la première fois à Toronto, nous pensions qu’il serait amusant de s’inspirer de la rivalité entre les villes. L’utilisation des mascottes ainsi que les différences architecturales nous ont donné un moyen de fusionner nos styles distincts», explique Denise Buisman Pilger.

Mme Buisman Pilger utilise peinture et photographie pour recomposer les paysages urbains des deux villes, alors que M. Doiron, dans un style qu’il qualifie de «pop-symbolisme», a illustré les mascottes surdimensionnées.

L’idée leur est venue il y a un an, lors du long trajet de retour en voiture du Toronto Outdoor Art Exhibition.

«Le voyage s’est transformé en session de remue-méninges improvisée. Rendus à Montréal, nous avions élaboré la plupart des détails, raconte M. Doiron. Il est assez rare de voir des artistes collaborer pour une foire comme ça, mais après avoir travaillé ensemble sur la préparation d’autres projets, c’était une progression naturelle pour nous».

Les œuvres Montréal Mayhem et Toronto Terror seront présentées lors de la 10e édition du Artist Project au Better Living Centre de Toronto, du 23 au 26 février.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!