La lutte contre l’agrile du frêne progresse à Outremont. Alors que 250 arbres ont été abattus en 2015 sur le territoire, la Ville de Montréal juge qu’approximativement 28 subiront le même sort ce printemps, soit près de deux fois moins. L’un des meilleurs bilans dans la métropole.

L’agrile a été dépisté sur seulement 10 frênes cet automne sur le domaine public. De plus, les larves se sont beaucoup moins répandues que les années précédentes grâce à l’efficacité du traitement TreeAzin, un biopesticide.

En 2015, la ville-centre a réalisé l’injection de TreeAzin sur 343 frênes publics dans les rues de l’arrondissement, ainsi que sur 61 arbres dans les parcs. 29 frênes plantés sur les domaines privés ont également été traités par les propriétaires.

«L’effort se poursuivra cette année, puisque Montréal prévoit faire l’injection de 366 frênes. L’arrondissement complétera la prévention en vaccinant les arbres qui ne seront pas couverts par le programme de la ville-centre,» spécifie Julie-Tecia Pépin, chargée de communication.

Les arrondissements qui présentent les meilleurs bilans sont L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève et Saint-Laurent. Aucun arbre ne devra être abattu ce printemps sur leur territoire respectif. En contrepartie, 936 frênes seront coupée dans Ahuntsic-Cartierville.

Sitôt coupé, sitôt planté
Les arbres abattus en raison de l’agrile à Outremont ont été  replantés. Plusieurs étaient de jeunes frênes qui ont été remplacés par des essences moins à risques.

L’arrondissement d’Outremont est celui qui présente le deuxième indice de canopée le plus élevé des 19 arrondissements, avec un indice de 34.3%; L’Île-Bizard -Sainte-Geneviève ayant l’indice le plus élevé avec 42,87 %. La canopée est l’étendue du couvert végétal sur un territoire donné. Pour calculer l’indice, on calcule l’ombre au sol des arbres par rapport au territoire. Ces données datent de 2007.

L’agrile du frêne
L’agrile du frêne est une espèce d’insecte coléoptère facilement reconnaissable par sa carapace vert métallique, qui mesure entre 1,4 et 1,8 cm de longueur. Les larves ressemblent à un vers blanc plat et peuvent mesurer jusqu’à 3 cm de long à leur dernier stade de croissance.

Originaire d’Asie du Sud-Est, on retrouve l’agrile de façon indigène en Chine, au Japon, en Corée et en Russie. L’agrile fut découvert en 2002, en Amérique du Nord, dans les villes de Windsor (Ontario) et de Détroit (États-Unis). Son introduction accidentelle a déjà causé la perte de plus de 75 millions de frênes aux États-Unis et au Canada

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!